Ouverture de la galerie Moderne/s à Marseille

Quelques lignes pour saluer l’ouverture récente de la galerie Moderne/s à Marseille à l’initiative de Paul Jesslen.

Moderne/s à Marseille Photo Frédéric Lacrabère
Moderne/s à Marseille Photo Frédéric Lacrabère

On a pu apprécier le professionnalisme et la rigueur de Paul Jesslen à Montpellier où il était chargé au sein de la direction de la culture et du patrimoine de la Ville de Montpellier de la production des expositions d’art contemporain au Carré Sainte-Anne et de la gestion de l’Espace Saint-Ravy.

On ne doute pas que la galerie Moderne/s saura prendre une place originale dans le paysage marseillais. Située entre le quartier du Panier et le Vieux Port, dans un immeuble dessiné par l’architecte Jean Crozet, Moderne/s affirme vouloir être à la fois galerie d’art, magasin d’antiquités et lieu d’inspiration… Paul Jesslen souhaite proposer des œuvres d’art – dessins, gravures, sculptures -, des pièces de céramique, du mobilier et du design des années 1930 à 1980.

Dès le début 2019, la galerie Moderne/s proposera régulièrement des expositions temporaires sur des thématiques liées à l’art, l’architecture et le design du 20e siècle.
La première exposition devrait être centrée sur les « années simultanées » autour des créations de Sonia Delaunay aux environ de 1925. Nous ne manquerons pas de chroniquer ces futures expositions ici.

À lire ci-dessous, la présentation du projet de la galerie Moderne/s et quelques éléments biographiques à propos de Paul Jesslen  extraits du dossier de presse.

En savoir plus :
Sur le site de la galerie Moderne/s
Suivre l’actualité de la galerie Moderne/s sur Facebook

Présentation de la galerie Moderne/s

Moderne/s est une galerie dédiée à la synthèse des arts du 20e siècle. Son créateur, Paul Jesslen, a eu l’intuition qu’il manquait à Marseille un lieu qui réunisse des objets d’art, des pièces de design et des éditions d’art témoins des révolutions plastiques du siècle passé.

Située entre le quartier du Panier et le Vieux Port, dans un immeuble de la Reconstruction dessiné par l’architecte Jean Crozet, Moderne/s est à la fois galerie d’art, magasin d’antiquités et lieu d’inspiration. Y sont proposés à la vente des œuvres d’art – dessins, gravures, sculptures -, des pièces de céramique, du mobilier et du design des années 1930 à 1980. Chaque pièce a son histoire et la modernité qu’elle revendique trouve étonnamment sa place dans les intérieurs d’aujourd’hui.

Art

Les œuvres sélectionnées par Paul Jesslen représentent les différents médiums des arts plastiques: dessins, peintures, gravures, sculptures. Les artistes présentés sont pour la plupart des maîtres historiques de la modernité: Sonia et Robert Delaunay, Le Corbusier, Jean Arp, Sophie Tæuber-Arp, Fernand Léger, Jean Gorin, Serge Poliakoff, Aurélie Nemours. Une place importante est laissée également aux sculptures des arts premiers d’Afrique et d’Océanie ; ces dernières ayant eu une influence considérable dans la genèse de l’art moderne en Occident.

Modernes à Marseille - Art
Modernes à Marseille – Art

Design

Paul Jesslen a sélectionné des pièces de design issues des révolutions plastiques du 20e siècle. Si des architectes et designers célèbres comme Marcel Breuer, Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand, Robin et Lucienne Day, Charles et Ray Eames, Robert Mallet-Stevens, Pierre Paulin sont régulièrement représentés, d’autres créations anonymes, ou moins connues, viennent compléter l’offre en fonction de leurs qualités plastiques. Toutes les pièces proposées à la vente sont des éditions anciennes.

Modernes à Marseille - Design Photo ©  Moderne/s
Modernes à Marseille – Design Photo © Moderne/s

Éditions

Un grand nombre des maîtres de l’art moderne ont cherché durant leur vie à transcender les frontières de l’art et des arts appliqués en proposant des éditions d’art de grande qualité pour accompagner et embellir notre quotidien.

Les techniques nobles de l’estampe permettent ainsi d’habiller nos murs de lithographies, de pochoirs ou de sérigraphies qui ne trahissent pas les œuvres originales. De la même façon, ces techniques permettent également d’habiller les livres d’art d’illustrations originales de grande qualité.

Dans le domaine de la faïence, des artistes comme Sonia Delaunay, ou Fernand Léger ont encouragé l’édition de pièces numérotées et parfois même de services entiers dans lesquels leur œuvre connait une seconde vie.

Le domaine textile est lui aussi représenté par l’édition de tapisseries, pièces rares tissées par les manufactures en collaboration étroite avec les artistes.

Modernes à Marseille - Edition Photo ©  Moderne/s
Modernes à Marseille – Edition Photo © Moderne/s

A propos de Paul Jesslen

Paul Jesslen est né en Alsace en 1969. Après des études à l’Ecole supérieure d’art de Mulhouse et une spécialisation en médiation scientifique et culturelle, il intègre pendant plus de 15 ans les équipes du Musée de l’Impression sur étoffes de Mulhouse et du Musée du Papier peint de Rixheim. Dans ces musées, Paul Jesslen occupe successivement des postes en médiation, dans les archives textiles ouvertes aux professionnels et dans la cellule de communication qu’il crée de toutes pièces.

Pendant cette période professionnelle, Paul Jesslen a pu bénéficier de la proximité avec les conservateurs, les chercheurs et restaurateurs de ces institutions. De cette riche expérience il a retenu un sens aigu de la rigueur, que ce soit dans la manipulation des oeuvres d’art ou dans la recherche documentaire et scientifique.

En 2010, Paul Jesslen, qui est par ailleurs un passionné d’art et d’architecture du 20e siècle, ouvre à Lyon, dans le quartier des Pentes de la Croix Rousse, un lieu dédié à la synthèse des arts de cette période et baptisé “L’Esprit Nouveau”.

Installé depuis 2012 dans le sud de la France, Paul Jesslen renoue avec les institutions muséales et intègre la direction de la culture et du patrimoine de la Ville de Montpellier. Il occupe en particulier de 2014 à 2018 le poste de chargé de production des expositions d’art contemporain pour le prestigieux Carré Sainte-Anne, tout en gérant l’Espace Saint-Ravy, un lieu d’exposition dédié aux artistes émergents du territoire.

Paul Jesslen n’a pour autant jamais abandonné l’idée de rouvrir un lieu dédié à la synthèse des arts. A Marseille, il retrouve un contexte économique et culturel favorables à ce projet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.