Bientôt : 100 artistes dans la ville à Montpellier #2 (version 2019) ou ZAT #13

Lors d’une conférence de presse, le 3 mai dernier, Phillipe Saurel, maire de Montpellier et Nicolas Bourriaud, Directeur général de Montpellier Contemporain – MOCO ont dévoilé la programmation de la ZAT #13 ou « 100 artistes dans la ville ».

Dans l’assistance, on pouvait remarquer la présence de quelques-uns des futurs acteurs de l’événement dont Bruno Peinado, Jimmy Richer, Sabrina Issa, Yann Dumoget, Jeanne Susplugas, Laëtitia Delafontaine et Grégory Niel, des membres des collectifs In extremis, Bonjour ! et Gelly

Quelques artistes présents à la conférence de presse du 3 mai 2019…

Éclectique, hors-normes et généreux, tels sont les termes employés par Nicolas Bourriaud pour qualifier son projet qu’il lui aurait été inspiré par une première version de « 100 artistes dans la ville » qui s’était déroulée à Montpellier, en mai 1970.

On ne reviendra pas sur cette référence à l’historique manifestation organisée du 5 au 20 mai 1970 par le groupe ABC Productions (Tjeerd Alkema, Jean Azemard, Vincent Bioulès et Alain Clément). On l’avait déjà évoqué ici.

Toutefois, on retiendra qu’une table ronde sur l’histoire de « 100 artistes dans la ville » en mai 1970 à Montpellier, sera organisée, le jeudi 6 juin à 18h30 à La Panacée, par le MOCO, en partenariat avec le Musée Fabre, en présence de Vincent Bioulès, Tjeerd Alkema, Alain Clément, Noël Dolla, Daniel Dezeuze

Nicolas Bourriaud n’a pas manqué de souligner que Vincent Bioulès sera exposé par le Musée Fabre à Montpellier et par la Maison des Consuls aux Matelles et que Tjeerd Alkema sera lui présent au Frac Occitanie Montpellier et à la Galerie AL/MA.

Noël Dolla, est le seul acteur de la manifestation de 1970 qui participera à cette version 2019 de « 100 artistes dans la ville ». Il installera Restructuration spatiale n° 16 à l’angle de la rue Camille Descossy et la rue de la Substantion à Montpellier.

Noël Dolla, Restructuration spatiale n°16
Noël Dolla, Restructuration spatiale n°16

Pour la programmation complète de « 100 artistes dans la ville », on renvoie  au site de la ZAT. Une application géo localisée sera disponible gratuitement à partir du 7 juin. Elle facilitera la découverte de la centaine d’œuvres disséminées dans le cœur historique de Montpellier.

Quelques caractères de la manifestation ont toutefois retenu notre attention…

Une large place pour les artistes de Montpellier et de la région…

À juste titre, Nicolas Bourriaud affirme avoir l’ambition de proposer

« Un moment de rencontre des artistes avec les Montpelliérains. Des artistes du monde entier seront présents, mais presque la moitié vivent autour du territoire de Montpellier. Mais l’idée n’est pas de monter les Montpelliérains aux Montpelliérains, ça n’a aucun intérêt. C’est de montrer les artistes de Montpellier à un public international et des artistes du monde entier qui découvrent Montpellier et créent, inspirés par Montpellier ».

Parmi ces artistes qui ont ou qui ont eu un lien fort avec la ville, on ne manquera pas de porter un regard attentif aux propositions de Abdelkader Benchamma, Olivier Cablat, Armelle Caron, Laëtitia Delafontaine et Grégory Niel, Jean Denant, Yann Dumoget, Sylvain Grout & Yann Mazeas, Dominique Figarella

Mais aussi de Agnès Fornells, Sabrina Issa pour le LAAB, Pierre Joseph, Bruno Peinado, Jimmy Richer, Agnès Rosse, Jeanne Susplugas et des collectifs Bonjour !, Gelly, In Extremis et Sommes.

Des artistes du monde entier…

On retrouvera aussi avec intérêt les artistes que l’on a pu voir récemment ou ces dernières années à Montpellier et en particulier à La Panacée : Nils Alix-Tabeling, Hicham Berrada, Gaëlle Choisne, Hadrien Gerenton, Julien Prévieux, Bob & Roberta Smith

Ainsi que d’autres dans la région entre Marseille et Sérignan : Wilfrid Almendra, Neil Beloufa, Christophe Berdaguer & Marie Pejus, Fabrice Hyber, Mona Hatoum

Des œuvres pérennes…

Trois nouvelles œuvres pérennes seront installées dans l’espace public à Montpellier à l’occasion de « 100 artistes dans la ville ».

Abdelkader Benchamma – Cosma, 2019.
Place Salengro, Montpellier. Œuvre commandée par la Ville de Montpellier.

Abdelkader Benchamma, Cosma, 2019 Place Salengro, Montpellier (Projet)
Abdelkader Benchamma, Cosma, 2019 Place Salengro, Montpellier (Projet)

L’installation d’Abdelkader Benchamma est réalisée à partir d’incrustations de plaques de marbre de Rabat (Maroc) et de Saint-Pons-de-Thomières (Tarn, région d’où est originaire l’artiste) complétée de peintures réalisées sur le sol de la place. Cosma fait référence à la cosmatesque, cet art du pavement du marbre qui s’est développé en Italie au XIIIe jusqu’à la période gothique du XIVe siècle. Devenue rapidement décorative, cette technique était initialement, pourvue de significations spirituelles et religieuses : les dessins du marbre, tels des tests de Rorschach, suggéraient des empreintes d’un au-delà et des traces d’un monde invisible. L’œuvre devient ainsi une cartographie poétique invitant à différentes interprétations possibles, carrefour d’identités plurielles.

Dominique Figarella – Le triomphe de Gilgamesh, 2019 (titre provisoire)
Pont de Sète à Montpellier. Œuvre commandée par la Ville de Montpellier, financée
par la SA3M.

Dominique Figarella -Le triomphe de Gilgamesh, 2019
Dominique Figarella -Le triomphe de Gilgamesh, 2019

Dominique Figarella propose une sculpture sur le mur de soutènement du pont de Sète qu’il envisage comme une sorte de paroi rupestre, où la pénombre et l’anonymat autorisent les humeurs singulières à s’inscrire comme autant de contre-lois publiées dans les marges de la cité. Il crée un fond monochrome projeté en forme de halo allongé, sur lequel est inscrite, au burin hydraulique, une phrase de quatre lignes tirée de mémoire, du livre Le geste et la parole d’André Leroi Gourhan, qui s’étire en longueur. La profondeur des incisions est remplie d’un rose fluorescent, dont l’excès de matière est chiffonné en « sfumato » sur un bleu profond. Cet effet donne à la phrase les allures visuelles d’un coucher de soleil estival.

Lili Reynaud Dewar – Sans titre, printemps 2019.
Place de Strasbourg à Montpellier. Œuvre commandée par la Ville de Montpellier

Lili Reynaud Dewar - Sans titre, printemps 2019, Place de Strasbourg à Montpellier
Lili Reynaud Dewar – Sans titre, printemps 2019, Place de Strasbourg à Montpellier

Sur la place de Strasbourg, Lili Reynaud Dewar installe une sculpture pérenne en aluminium brut, réalisée à partir d’un moulage de son corps. Cette statue de femme assise porte des chaussures de sport, un jean, un collier.
Elle a à ses côtés un sac et tient un téléphone portable à la main. À échelle 1, posé à même le sol, cet autoportrait déjoue les codes de la statuaire publique : le socle, la monumentalité, la dignité, la masculinité. Ses attributs inscrivent définitivement la sculpture dans l’époque, voire le moment même du moulage du corps de l’artiste (le printemps 2019), écartent quant à eux toute tentation d’intemporalité ou d’exception.

Des collaborations multiples…

On avait pu apprécier la diplomatie, l’entregent et le sens du collectif de Nicolas Bourriaud à l’occasion de la construction du projet MOCO.
Pour cet événement, il démontre une nouvelle fois son savoir-faire dans la synergie qu’il a su créer avec les acteurs culturels et économiques du territoire à travers la constitution d’un comité artistique composé du MOCO, du Musée Fabre, d’ICI/CCN, Centre Chorégraphique National, du FRAC Occitanie Montpellier et de Mécènes du Sud.

Ei Arakawa - Untitled (Gustave Courbet, La Rencontre, 1854) - 100 artistes dans la ville
Ei Arakawa – Untitled (Gustave Courbet, La Rencontre, 1854) –  Projet pour la Cour Vien du musée Fabre

De nombreuses entreprises du territoire ont été mobilisées sur de la mise à disposition d’espaces : Uniqlo Montpellier, Monoprix Comédie, les commerçants du quartier Saint-Roch, la librairie Sauramps, SERM, Gibert Joseph préfecture, les commerçants du quartier des Beaux-Arts, TAM, SNCF, Decaux…

Clémentine Mélois.- 100 artistes dans la ville
Clémentine Mélois.- Projet d’un trompe-l’œil d’une bibliothèque pour Monoprix, Rue de Maguelone

Programmation, médiation et projets éducatifs…

L’événement s’accompagnera d’une importante programmation culturelle, de multiples opérations de médiation et de projets éducatifs dont on trouver le détail sur le site de la ZAT.

Mathieu Kleyebe Abonnenc & Jean-Christophe Marti - Eon, eon, eon, eon. Pour Julius Eastman (2019)
Mathieu Kleyebe Abonnenc & Jean-Christophe Marti – Eon, eon, eon, eon. Pour Julius Eastman (2019)  – Projet en collaboration avec l’Opéra Orchestre National Montpellier Occitanie.

Quelques interrogations…

Les artistes, les amateurs et les collectionneurs de Street Art ne manqueront pas de remarquer que ce courant d’expression plastique est absent de « 100 artistes dans la ville »… à l’exception peut-être du mural que Bob & Roberta Smith installeront dans la cour de l’École des Beaux-Arts.

Bob & Roberta Smith - 100 artistes dans la ville
Bob & Roberta Smith –  Projet pour l’Ecole des Beaux-Arts

Aux questions qui ne manquèrent pas de lui être posées, Nicolas Bourriaud répondit que rares étaient les murs du centre-ville disponibles pour des fresques et « qu’il n’avait pas dans ses prérogatives la possibilité de peindre les façades du centre historique où se déroulera 100 artistes dans la ville ».

Pour celles et ceux qui ne sont pas montpelliérains, il convient peut-être de rappeler que cette manifestation est la 13e de la ZAT. Certains diront qu’elle se substitue à… Les Zones artistiques Temporaires sont des rendez-vous incontournables et populaires qui, de quartier en quartier, entremêlent de multiples expressions artistiques depuis 2010. Pendant deux jours, les artistes des précédentes ZAT ont toujours interrogé la vie dans les quartiers, la mémoire des lieux et produit du « vivre ensemble »…
On espère que cette édition exceptionnelle qui de développera sur deux mois saura maintenir un état d’esprit aussi festif et convivial… Seuls les mauvais esprits peuvent en douter !

Chroniques à suivre après le vernissage…

En savoir plus :
Sur le site de la ZAT

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.