Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections – Montpellier

Après une exposition inaugurale qui a attiré un large public et qui en a laissé quelques-uns à « distance », le MOCO Hôtel des collections propose « Les non-conformistes – Histoire d’une collection russe » du 13 novembre 2019 au 9 février 2020.

Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections - vue de l'exposition
Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections – vue de l’exposition

L’exposition présente un ensemble de 130 œuvres d’une cinquantaine d’artistes qui proviennent de la Nouvelle Galerie Tretiakov, annexe à la Galerie Nationale Tretiakov, consacré à l’art moderne et contemporain en Russie.

Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections - vue de l'exposition
Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections – vue de l’exposition

Le parcours chronologique fluide et très lisible est servi par un accrochage et des mises en espace remarquables. « Les non-conformistes – Histoire d’une collection russe » est sans aucun doute une proposition majeure et incontournable de cette fin d’année dans la région.  Saluons le commissariat inspiré d’Andreï Erofeev avec la collaboration de Pauline Faure et d’Anya Harrison de l’équipe curatoriale du MOCO

Andreï Erofeev - Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections
Andreï Erofeev – Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections

Ce projet est construit à partir d’une collection « constituée entre 1983 et 2008 à l’initiative de l’historien de l’art russe Andreï Erofeev en vue de créer un musée d’art contemporain à Moscou, alors qu’aucune institution soviétique ne s’intéressait à l’avant-garde. Composée à l’origine de plus de 5000 pièces, une sélection de cette collection a finalement intégré la Galerie Nationale Tretiakov, faisant de cette dernière la première institution abritant un département d’art contemporain russe ».

Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections - vue de l'exposition
Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections – vue de l’exposition

« Les non-conformistes – Histoire d’une collection russe » atteint son ambition de permettre « une plongée inédite dans cet “underground” des années 1960-2000 » et de révéler « les relations parfois complexes entre artistes, art officiel de l’époque soviétique et institutions ».

Le parcours chronologique présente avec pertinence les différents courants de l’art “non-conformiste” en U.R.S.S, puis en Russie ».

Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections - vue de l'exposition
Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections – vue de l’exposition

Artistes exposés : Yuri Albert, Vagrich Bakhchanian, Blue Noses (Viacheslav Mizin et Alexander Shaburov), Sergueï Bordatchev, Alexander Brener, Erik Boulatov, Ivan Chouïkov, Elena Elaguina, Vladimir Dubossarsky, Valeri Guerlovine, Rimma Guerlovina, Gnezdo (Guennadi Donskoï, Victor Skersis, Mikhaïl Rochal), Sven Gundlakh, Francisco Infante-Arana, Inspection herméneutique médicale (Pavel Pepperstein, Sergueï Anoufriev, Iouri Leiderman) , Ilya Kabakov, Vyacheslav Koleichuk, Vitaly Komar et Alexander Melamid, Irina Korina, Valery Koshlyakov, Alexander Kosolapov, Igor Koukles, Oleg Koulik, Rostislav Lebedev, Iouri Leiderman, Georgy Litichevsky, Vladimir Loktev, Sergueï Mironenko, Andreï Monastyrski, Vladimir Nemoukhine, Anton Olshvang, Boris Orlov, Anatoly Osmolovsky, Gosha Ostretsov, Nikolaï Panitkov, Pavel Pepperstein, Dmitri Plavinsky, Dmitri Prigov, Oleg Prokofiev, Mikhaïl Roginsky, Guenrikh Sapguir, Sergueï Shablavin, Ivan Shelkovsky, Nikolaï Silis, Vladimir Slepian, Leonid Sokov, Ülo Sooster, Vladimir Sorokine, Avdeï Ter-Oganyan, Boris Touretski, Sergueï Volkov, Alexander Yulikov, Konstantin Zvezdotchetov.

Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections - vue de l'exposition
Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections – vue de l’exposition

« Les non-conformistes – Histoire d’une collection russe » est accompagné d’un riche catalogue publié par SilvanaEditoriale avec plusieurs textes critiques inédits.

« Les non-conformistes – Histoire d’une collection russe » est sans aucun doute l’occasion de découvrir des artistes et des œuvres assez rarement montrés en France…
Les souvenirs de « Sots Art – Art politique en Russie de 1972 à aujourd’hui » qu’Antoine de Galbert avait exposé à la Maison Rouge fin 2007 commencent à s’estomper…
Celles et ceux qui ont eu l’occasion de visiter « KOLLEKTSIA+ » au Centre Pompidou fin 2016-début 2017 auront probablement quelques repères utiles pour apprécier « Les non-conformistes – Histoire d’une collection russe ».

Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections - vue de l'exposition
Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections – vue de l’exposition

À lire ci-dessous quelques lignes à propos d’Andreï Erofeev et de la Galerie Nationale Tretiakov extraites du communiqué de presse.

En savoir plus :
Sur le site du MOCO
Suivre l’actualité du MOCO sur Facebook, Twitter et Instagram
Sur le site de la Nouvelle Galerie Tretiakov (Novaya-Tretyakovka) en anglais

Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections - vue de l'exposition
Les non-conformistes au MOCO Hôtel des collections – vue de l’exposition

Le Centre Pompidou consacre depuis le 16 septembre 2016 et jusqu’au 17 avril 2020, un important programme intitulé « Chroniques russes – Parole aux collections ».
Ces « chroniques russes » retracent l’histoire des arts en Russie et en URSS, du début du 20e siècle à aujourd’hui. L’ensemble de ces conférences est disponible sur le site de Centre Pompidou.


Le 22 février 2017, Vitaly Komar et Andreï Erofeev discutaient du « Sots art », mouvement artistique non officiel né en URSS, qui propose une alternative critique au pop art américain en détournant les codes de l’appareil idéologique soviétique.

Andreï Erofeev

Andreï Erofeev est historien de l’art, président de la section russe de l’AICA (Association internationale des critiques d’art). Il a été conservateur dans plusieurs musées, dont la Galerie Nationale Tretiakov (2002-2008) où il a dirigé le département d’art contemporain, spécialement créé pour sa collection. Aujourd’hui, il travaille comme commissaire d’exposition au Musée d’art contemporain de Moscou (MMOMA). Andreï Erofeev a été commissaire de plus de 50 expositions, notamment Vers l’objet (Moscou et Amsterdam, 1990) Le fou dédoublé (Moscou et Château d’Oiron, 1999-2000), La Biennale de Cetinje (Monténégro 1994, 2002), Pop Art russe (Moscou, 2005) et Sots Art (Moscou et Paris, la maison rouge, 2007).

Galerie Nationale Tretiakov

La Galerie Nationale Tretiakov est l’un des principaux musées de Russie. Fondé au 19ème siècle comme un musée de la peinture russe, la Tretiakov dispose aujourd’hui d’une collection de plus de 200 000 œuvres, dont 7500 d’art contemporain. Fin 2001, la Galerie Tretiakov a reçu une collection de plus de 1500 œuvres rassemblées par Andreï Erofeev, historien de l’art et conservateur, conservée jusqu’alors au Musée Tsaritsyno. En 2002, grâce à cette collection, considérée alors comme la plus importante et la plus significative collection publique d’art contemporain en Russie, la Galerie Tretiakov a créé un département dédié à l’art contemporain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.