Saskia Olde Wolbers, Yes, these Eyes are the Windows

Saskia Olde Wolbers, Yes,These Eyes are the Windows, 2015

Du 13 février 2016 au 24 avril 2016, la Fondation Vincent Van Gogh Arles présente Yes, these Eyes are the Windows un film de Saskia Olde Wolbers sur la maison londonienne où séjourna Van Gogh en 1873.

Saskia Olde Wolbers, Yes,These Eyes are the Windows, 2015
Yes,These Eyes are the Windows, 2015, vidéo HD, 18 min. Voix off Tom Brooke © l’artiste, avec l’aimable autorisation de Maureen Paley, London

Chronique éventuelle après un passage à la Fondation Vincent Van Gogh.

Cette proposition acccompagne une exposition personnelle consacrée à l’artiste italien Giorgio Griffa  et Très Traits, une exposition collective où le trait s’impose comme fil conducteur

À lire ci-dessous une brève présentation par Bice Curiger, directrice artistique de la Fondation.

En savoir plus :
Sur le site de la Fondation Vincent Van Gogh Arles
Sur la page Facebook de la Fondation Vincent Van Gogh Arles
Sure le site de Saskia Olde Wolbers
Le projet Yes, these Eyes are the Windows sur le site de Artangel
Voir un extrait de  Yes, these Eyes are the Windows sur Vimeo

Présentation de Yes, these Eyes are the Windows  de Saskia Olde Wolbers

Le film Yes, these Eyes are the Windows (2015) revient sur le passé insolite du 87 Hackford Road, dans le quartier de Brixton à Londres.
À partir de lettres de Van Gogh et de différents récits relatifs au court séjour de l’artiste hollandais dans cette maison, de 1873 à 1874, Saskia Olde Wolbers tisse une trame narrative qui nous plonge dans un espace filmique aux contours flous, où sa libre interprétation des faits se mêle à des éléments du réel.

Interview de Saskia Olde Wolbers en 2014 à propos de son projet Yes, These Eyes Are the Windows. Artangel.

Saskia Olde Wolbers

Saskia Olde Wolbers (née en 1971 aux Pays-Bas) vit à Londres. Elle travaille avec la vidéo depuis le milieu des années 1990, et a exposé dans de nombreux musées, galeries et espaces publics tant au Royaume-Uni qu’au-delà.

Ses courtes vidéos narratives mêlent scénarios fictionnels soigneusement élaborés et visuels évocateurs d’environnements surnaturels. Des narrateurs hors-champ abordent, non sans esprit ni un certain sens de l’absurde, la fluidité des faits à travers des biographies faisant résonner les notions de traduction, de névrose et de vraisemblance.

Olde Wolbers a reçu de multiples prix tout au long de sa carrière, dont le London Artists’ Film and Video Award en 2007, le prix Beck’s Futures en 2004 et le Prix de Rome (film/vidéo) en 2001. Son travail est présent dans de nombreuses collections publiques et privées.

Précédentes expositions (sélection)

  • Yes, These Eyes are the Windows, Artangel, Londres, 2014 ; Art Unlimited, Art Basel, 2014
  • Kinemacolor, M – Museum Leuven, Belgique, 2013 ; Ota Fine Arts à Tokyo et Singapour, 2013
  • Maureen Paley, Londres, 2012 ; Seven Screens, Osram, Munich
  • A Shot in the Dark, Secession, Vienne, 2011
  • Goetz Collection, Munich, 2010
  • Galerie d’art de la York University, Toronto, 2008 ; Mori Art Museum, Tokyo, 2008.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.