La timidité des cimes à la Galerie chantiers BoiteNoire

La timidité des cimes à la Galerie chantiers BoiteNoire
La timidité des cimes à la Galerie chantiers BoiteNoire

Jusqu’au 13 mars 2016, la Galerie chantiers BoiteNoire présente La timidité des cimes, une exposition de Jimmy Richer et Pauline Fondevila, avec la participation de Nicolas Aguirre, Pauline Berman, Elisa Bleez, Géraldine Goyet, Marine Grabiel, Maxime Iangaev, Marion Lisch, Julie Malbos, Martin Navoret, Élise Rougé, Léa Sanchez, Laurent Soula, Lucie Techer, Valentine Zivanovic.

Il s’agit d’un projet pédagogique réalisé par des étudiants de troisième et de quatrième année de l’École des Beaux-arts de Montpellier  (ESBAMA), avec Miles Hall et Christian Laune, leurs enseignants.
Jimmy Richer, jeune artiste et  lauréat du prix Félix Sabatier en est le commissaire.

Le dispositif mis en place dans la galerie est assez étonnant et plutôt réussi. Il construit un univers qui correspond parfaitement avec les intentions définies par le projet :

« La timidité est en botanique un phénomène par lequel certains arbres maintiennent entre eux une certaine distance, appelée « timidité des cimes ». Ce comportement pourrait être interprété comme une perte d’espace potentiellement utilisable par l’arbre, mais aussi comme un moyen de laisser la lumière mieux pénétrer la forêt.

Ceci est une histoire d’écarts. Un écart entre les cimes, des œuvres, des bibelots, des strates, des curseurs, des dates, les racines. L’appréhension d’une mythologie à travers ses produits dérivés. Ici, la timidité des cimes est une histoire d’écart entre la canopée et ses racines : un espace tangible fait d’un millier de strates, se dévoilant comme une série d’histoires écrites avec de l’eau sur du sable ».

Les pièces produites par Pauline Fondevila, Jimmy Richer et les étudiants de l’ESBAMA s’articulent avec cohérence, sans heurts et sans dissonances dans des espaces où l’humour et la distance ne sont pas absents. Chacun pourra y laisser divaguer son imagination, construire ses histoires… ou méditer sur la timidité des cimes.

Une belle réussite scénographique qui fait suite au Speakeasy un peu oppressant que la galerie avait présentée précédemment dans le cadre d’un autre projet pédagogique avec des étudiants de l’École des Beaux-arts de Montpellier dont le commissariat était assuré par Pablo Garcia.

Parmi les pièces que Pauline Fondevila avait exposées à la galerie chantiers BoîteNoire, en 2014, on retrouve une de ses îles du Parana qui est aujourd’hui un « tondo » sur une cimaise…

La timidité des cimes à la Galerie chantiers BoiteNoire - Vue de l'exposition
La timidité des cimes à la Galerie chantiers BoiteNoire – Vue de l’exposition

Jimmy Richer, jeune artiste diplômé de l’ESBAMA est lauréat du prix Felix Sabatier.
On retrouvera une sélection de son travail au musée Fabre du 22 mars au 15 mai, pour la troisième édition du Prix Felix Sabatier, en compagnie de Katia Morel, diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon également lauréate.

En savoir plus :
Sur le site de la Galerie chantiers BoiteNoire
Sur la page Facebook de la Galerie chantiers BoiteNoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.