Yann Gross – The Jungle Show aux Rencontres d’Arles 2016

Yann Gross - The Jungle Show aux Rencontres d’Arles 2016 - Vue de l'exposition
Yann Gross - The Jungle Show aux Rencontres d’Arles 2016 - Vue de l'exposition

Le suisse Yann Gross présente au Magasin Électrique « The Jungle Show », une exposition dont la scénographie est une des plus marquantes de cette 47ème édition des Rencontres de la Photographie Arles 2016.

Lauréat du « Luma Rencontres Dummy Book Award Arles» en 2015, pour son projet « The Jungle Book », il dispose de 400 m² aux Ateliers, pour exposer son travail qu’il a choisi d’intituler « The Jungle Show ».

Son livre est publié cet été chez Actes Sud, pour la version française (Aperture en anglai et Editorial RM en espagnol).

Son travail avait déjà été reconnu par la fondation Act On Your Future avec l’attribution du Prix de photographie des droits humains 2015 pour sa série Tekoha  que l’on retrouve dans « The Jungle Show ».

Du texte de présentation que Yann Gross signe à l’entrée de l’exposition, on reproduit ces quelques lignes :

« En remontant les traces d’expéditions passées et grâce à des mises en scène discrètes, ce carnet de voyage révèle diverses facettes de l’Amazonie contemporaine et de ses périphéries. Mes différentes collaborations avec des communautés locales m’ont permis d’explorer la complexité des hybridations et des mystères qui traversent la forêt. Une fois plongé dans cet univers domestiqué, les clichés romantiques des terres oubliées ou du bon sauvage sont vite oubliés. Cette errance visuelle questionne plus largement la notion de progrès et de développement ».

Dans une récente édition d’Arte Journal, Sam Stourdzé, directeur des Rencontres, soulignait l’originalité de la démarche de Yann Gross :

Rappelons que Sam Stourdzé avait sélectionné le projet « Horizonville » de Yann Gross pour le Prix Découverte des Rencontres 2011.

Scénographie originale signée Le Repaire Fantastique

Pour pénétrer sans dans « The Jungle Show », il faut écarté un lourd rideau de velours noir, au fin fond du Magasin Électrique, à deux pas du  nonante-neuf, l’espace de restauration, de discussion et de rencontres, conçu en partenariat avec la Suisse.

Plongé dans l’obscurité, le visiteur déambule au milieu de piles de caisses en bois, éclairées de l’intérieur. L’espace évoque la cale d’un bateau, un sombre entrepôt au bord de l’Amazone… un imaginaire magasin où les clichés amazoniens s’évanouissent confrontés à la réalité des peuples Guarani, Kaiwoá  ou Terena… que nous raconte Yann Gross.

Sur chaque caisse, une des faces permet la rétroprojection d’une photographie du projet. L’ambiance lumineuse produite par ces images permet de découvrir, sur leur côté, un commentaire extrait de l’ouvrage…

Ici, on apprend que Jonatan Suruí a acheté une tondeuse pour se faire une coupe de cheveux comme le footballeur Neymar Jr. Et qu’il sera vite imité par tous les jeunes de sa communauté…

Yann Gross - The Jungle Show aux Rencontres d’Arles 2016 - Vue de l'exposition
Yann Gross – The Jungle Show aux Rencontres d’Arles 2016 – Vue de l’exposition

Un peu plus loin on découvre qu’une opération de chirurgie esthétique à Bogotá est offerte comme premier prix d’un concours de beauté !

Valentina del Águila Vasquez, Iquitos, Pérou © Yann Gross
Valentina del Águila Vasquez, Iquitos, Pérou © Yann Gross

Entre jaguars et le portrait de Valentina del Águila Vasquez, reine d’Iquitos au Pérou, on remarque une canette remplie de coca transgénique parfaitement adaptée aux conditions climatiques et qui a fait bondir le trafic de cocaïne dans le bassin amazonien !

Yann Gross - The Jungle Show aux Rencontres d’Arles 2016 - Vue de l'exposition
Yann Gross – The Jungle Show aux Rencontres d’Arles 2016 – Vue de l’exposition

Ailleurs, on comprend que des parents ont donné comme prénom à leur fille Ampicilia, le nom d’un antibiotique…

Au fil de cette errance parmi les caisses, on rencontre Gangsta da Souza, « masqué et armé », perché sur le pare-choc d’une Coccinelle Volkswagen déglinguée…

Gangsta da Souza, Boquerón, Brésil © Yann Gross
Gangsta da Souza, Boquerón, Brésil © Yann Gross

Plus loin on fait connaissance du premier groupe de rap indigène Guarani, les Brô MC’s, perchés sur une carriole et  avec lequel Yann Gross a collaboré. On apprend que pour récupérer leurs terres, la technique des Guarani consiste à occuper les territoires qu’ils estiment leurs, n’hésitant pas à provoquer de violents conflits avec les grands propriétaires terriens…

Yann Gross, Brô MC’s, 2015 © Yann Gross
Yann Gross, Brô MC’s, 2015 © Yann Gross

À l’évidence le dispositif imaginé par Le Repaire Fantastique fonctionne très bien. Les visiteurs intrigués et fascinés s’attardent longuement dans l’exposition. D’abord un peu hésitants, nombreux sont ceux qui reviennent plusieurs fois sur leur pas, lisent les textes avec attention…

Yann Gross - The Jungle Show aux Rencontres d’Arles 2016 - Vue de l'exposition
Yann Gross – The Jungle Show aux Rencontres d’Arles 2016 – Vue de l’exposition

Le parcours s’achève par une grande bâche tendue à travers le bâtiment sur laquelle est reproduit une immense photographie de la jungle amazonienne…

Certains pourront juger que cette scénographie aboutit à une certaine sacralisation des images et qu’elle produit une esthétisation trop artificielle. Toutefois, il faut bien constater une réelle appropriation de l’espace par le public et un intérêt manifeste pour les images et le propos de Yann Gross

Luma Rencontres Dummy Book Award Arles 2015 et 2016

Un passage au centre de la bâche donne accès à l’espace réservé au « Luma Rencontres Dummy Book Award Arles».

Un des murs est entièrement consacrée à « The Jungle Book », dont on découvre les planches d’impression et plusieurs versions de l’ouvrage de Yann Gross.

En face, sont présentés les 16 ouvrages sélectionnés pour la seconde édition du prix, parmi les 300 maquettes reçues.

Un espace est réservé à la maquette du livre des lauréats 2016, « Toi et moi, un projet entre Bosnie, Allemagne et États-Unis » de Katja Stuke et Oliver Sieber et à la mention spéciale pour Mathieu Asselin, avec « Monsanto, une enquête photographique ».

Scénographie : Le Repaire Fantastique
Avec le soutien de la Confédération suisse, du canton de Vaud et de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia.

En savoir plus :
Sur le site des Rencontres de la photographie Arles 2016
Sur la page Facebook des Rencontres de la photographie Arles 2016
Sur le site de Yann Gross
À lire l’interview de Yann Gross dans l’édition du journal 24 heures du 7 juillet 2016
« The Jungle Book » sur le site des édition Actes Sud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.