Chefs-d’œuvre de la collection Arkas au Musée de Lodève

affiche musee hiver_1Bonnard, Renoir, Vuillard Chefs-d’œuvre de la collection Arkas au Musée de Lodève.
Jusqu’au 30 mars 2014, le Musée de Lodève présente une sélection d’une soixantaine d’œuvres issues de la collection Arkas , une des plus importantes de Turquie.

Dans le dossier de presse, Lucien Arkas écrit :

« Il  est  essentiel  de ressentir  l’appartenance à un lieu  – j’appartiens à une famille qui a déménagé de Marseille à Izmir au début du XVIIIe siècle – et ma loyauté à un certain héritage culturel m’encouragea à  bâtir  ma  collection autour de deux thèmes principaux : la peinture turque et  la période postimpressionniste .
Parce que l’impressionnisme – l’une des périodes les plus fortes de l’histoire  de l’art occidentale – est déjà très bien représenté  dans les  musées du monde entier, j’ai plutôt souhaité focaliser mon attention sur une période de l’histoire de l’art appelée « postimpressionnisme » ; période qui ne jouit pas de la même reconnaissance ».

Le mécénat de Lucien Arkas  a permis la rénovation de l’ancien Consulat Général de France à Izmir, bâtiment caractéristique du Kordon (front de mer),  un des derniers témoins de la Smyrne d’avant le grand incendie de 1922. Une aile du Consulat honoraire de France a été concédée pour 20 ans au Centre d’Art Arkas ( Arkas Sanat Merkezi ). Ces dix salles permettent la présentation d’expositions patrimoniales. « Postimpressionnisme dans la collection Arkas », l’exposition inaugurale proposait, du 19 novembre 2011 au 31 mars 2012, une sélection de 78 œuvres de la collection personnelle de Lucien Arkas .

Arkas sanat merkezi
Centre d’Art Arkas ( Arkas Sanat Merkezi ) à Izmir

Ivonne Papin-Drastik, Conservateur en chef du patrimoine, directrice du musée de Lodève et commissaire scientifique explique :

« C’est au moment du travail préparatoire à l’exposition que consacrait le musée de Lodève au peintre belge Théo Van Rysselberghe  en 2012, qu’a  eu lieu la rencontre avec la collection Arkas. Trois magnifiques tableaux de cet artiste, issus de la collection avaient en effet rejoint nos cimaises. La volonté de partage étant très présente dans la démarche de monsieur Arkas, l’idée de lui proposer une exposition à Lodève d’une sélection d’œuvres issues de sa collection, a rapidement germé ».

Le dossier de presse souligne que la sélection effectuée par le Musée de Lodève (une soixantaine d’œuvres)  permet d’illustrer  les  grands  courants qui marquent, dans  l’histoire de l’art, les débuts  de la période moderne : École  de Barbizon, Impressionnisme, Postimpressionnisme, Pont-Aven, Nabis et Fauvisme.

Le parcours s’articule en quatre sections :

  • Paysages permet de montrer l’évolution  du genre depuis  l’École de Barbizon jusqu’au  Fauvisme.
  • Peindre la vie regroupe des  scènes  de genre de Louis Anquetin, Emile Bernard, Jacques-Emile Blanche, Léon de Smet, Felix Vallotton, Edouard  Vuillard, Maurice  Denis , Henri Lebasque et une nature morte des années 40 de Georges Braque.

On attend donc, avec un intérêt, la découverte de cette exposition dans laquelle on retrouve les artistes et les thématiques habituels des expositions au Musée de Lodève. On espère que la présentation de cette collection particulière offrira des perspectives intéressantes et un discours renouvelé…

Commissariat de l’exposition : Ivonne Papin-Drastik, conservateur du patrimoine, directrice du musée de Lodève

En savoir plus :
Sur le site du Musée de Lodève
Sur le site du Centre d’Art Arkas

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here