Dinh Q Lê, Erasure, 2011. Chorégraphies suspendues à Carré d'Art, Nîmes

Dinh Q Le, Erasure
Dinh Q Lê, Erasure, 2011. Installation pour l’exposition Chorégraphies suspendues. Carré d’Art, Nîmes.

L’installation de Dinh Q Lê, Erasure mérite à elle seule la visite de la très intéressante exposition Chorégraphies Suspendues à Carré d’Art. On y appréciera aussi les toiles de Nguyễn Thái Tuấn, les encres sur papier et les vidéos de Lena Bùi, les étonnantes cartographies de Tiffany Chung et l’intriguant film de Jun Nguyễn-Hatsushiba, Le passage devant le banian
On revient très vite sur cette exposition, avec une chronique. En attendant, vous pouvez lire le billet qui annonçait l’expo et l’entretien de Guy Boyer avec Jean-Marc Prévost, directeur du Carré d’art.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.