Global Snapshot à La Panacée, Montpellier

Jusqu’au dimanche 24 mai 2015, La Panacée propose Global Snapshot, Instantanés d’un paysage de l’information. Au-delà de l’exposition cette proposition est une manifestation qui offre plusieurs explorations et expérimentations, mais aussi des rencontres et des performances autour des enjeux qui accompagnent les « mutations accélérées du paysage de l’information ».

Comme toujours à La Panacée, la proposition est très riche et le programme d’une très grande densité. On retrouvera toutes les informations utiles, pour préparer et enrichir sa visite sur le site de La Panacée.

On conseille vivement un (ou plusieurs) passage par La Panacée avant le 24. L’expérience est à coup sûr enrichissante ! On regrette la brièveté de la manifestation, même s’il s’agit d’un « snapshot »…

L’exposition rassemble des propositions très diverses. Un passage trop rapide ne nous a pas permis d’évaluer le contenu et la pertinence des projections vidéos souvent assez longues (Black Sea Files de Ursula Biemann,  43 minutes ;  Globodrome de Gwenola Wagon, 62 minutes et Utøya, fragments d’archives de Joachim Olender,  42 minutes ). On conseille donc de prévoir un temps de visite suffisamment important pour profiter de celles-ci, ou de projeter plusieurs visites…

Global Snapshot à La Panacée - Stanza, Soundcities
Global Snapshot à La Panacée – Stanza, Soundcities

Soundcities est une installation interactive de Stanza. Elle prolonge une  base de données interactive et open source qui rassemble des sons de plusieurs villes à travers le monde. Deux consoles permettent de choisir une de ces métropoles, puis de sélectionner un ensemble des captations sonores parmi les 3000 disponibles. Elles sont alors diffusées par un tapis de 170 enceintes disposées sur le sol. L’ensemble est assez fascinant et l’ambiance sonore produite est surprenante et, selon les circonstances, poétique ou angoissante. En tout état de cause, l’installation offre une approche renouvelée de l’exploration et du point de « vue » sur les villes dont on explore le plan…

Une série de peintures récentes, Complexity Series accompagne le dispositif interactif. Elles superposent des cartographies de données, retravaillées, dont le caractère abstrait est assez agréable au regard.

Global Snapshot à La Panacée - Stanza, Complexity Series
Global Snapshot à La Panacée – Stanza, Complexity Series

Le Carnet de voyage virtuel en Corée du Nord que propose Léa Rogliano est une installation qui rend compte de son séjour dans un hôtel de Pyongyang, « haut lieu du tourisme » en Corée du Nord, pays sans internet.

Global Snapshot à La Panacée - Léa Rogliano, Le Carnet de voyage virtuel en Corée du Nord
Global Snapshot à La Panacée – Léa Rogliano, Le Carnet de voyage virtuel en Corée du Nord

Un plan de sa chambre est reporté au sol. On se déplace ainsi du cabinet de toilette, au lit, où à la fenêtre.  Des vidéos offrent des « points de vue » depuis ces différents espaces ou de regarder les programme de la télévision nord-coréenne. Sur ce qui semble être l’évocation d’un bureau, une lettre attend les visiteurs… Un ordinateur portable, dont l’accès était verrouillé lors de notre passage, est peut-être l’outil qui permet de « s’interroger sur ces images postées par d’autres qui se répètent invariablement et dans lesquelles cependant il est possible de discerner de nombreux détails, qui racontent l’évolution de la ville et du pays qualifié de plus fermé au monde », que signale la fiche de salle.

Ce même document souligne que « L’installation évolue au fil du temps en s’enrichissant de nouveaux éléments vidéos, de nouvelles interrogations partagées sous forme de lettres et de nouvelles recherches qui sont entreprises durant chaque période d’exposition. La recherche entreprise durant Global Snapshot sera restituée le 22 mai à 20h ». Plusieurs passages à La Panacée semblent donc nécessaires pour apprécier entièrement cette proposition.

Global Snapshot à La Panacée - Department of Media study, Beau Flux, Buffalo buffalo buffalo Buffalo buffalo...
Global Snapshot à La Panacée – Department of Media study, Beau Flux, Buffalo buffalo buffalo Buffalo buffalo…

Beau Flux: Buffalo buffalo buffalo Buffalo buffalo… présenté par le Department of Media study de l’université de Buffalo est un dispositif interactif qui propose d’interpréter la phrase construite sur un jeu d’homophonies – Le buffalo (« buffle » ou « bison » en anglais) de Buffalo, New York (la ville), buffalo (« ennuie » ou « malmène » en anglais) un autre groupe de buffalo (bisons) qui est également originaire de Buffalo (la ville)– en postant sur les réseaux Instagram et Twitter des images avec les tags #buffalo, #bflo, #bison, #fleuve et #beaufleuve…
La fiche de salle souligne que « Les étudiants du département des Media Study de Buffalo, New York offre en outre la possibilité à chacun de se laisser inspirer par ce flux poétique et réel, imaginaire et concret… »

Global Snapshot à La Panacée - Agnès de Cayeux,  Greenland Connect
Global Snapshot à La Panacée – Agnès de Cayeux, Greenland Connect

La salle consacrée à l’installation Greenland Connect d’Agnès de Cayeux propose la restitution d’une résidence de l’artiste au Groenland, en 2011. Son point de départ était la réflexion suivante : « Dans 20 années, nos dernières banquises auront disparu. Dans 20 années, l’industrie de l’Internet consommera autant d’énergie que celle que nous consommons aujourd’hui sur la terre entière ».
Un ensemble de trois projecteurs montrent des images de la fonte de la banquise, accompagnées des craquements sonores de la glace qui rompt.

À côté de ces images, on trouve un dôme géodésique aux multiples significations (igloo, communication, recherche scientifique… ). Sur un socle, un morceau de torbernite( minerai phosphate d’uranium et de cuivre) évoque clairement les enjeux économiques du territoire. Enfin, un livre « City under the Ice », un ensemble de vidéo et quelques images déclassifiées de dispositifs militaires de Hughes Aircraft rappellent que le Groenland et en, particulier, la base militaire américaine de Thulé a représenté un enjeu stratégique de première importance pendant la guerre froide. L’installation rappelle qu’à Camp Century, les États-unis ont construit une ville sous la glace susceptible d’accueillir 200 missiles nucléaires !

Global Snapshot à La Panacée - Jourdepaye,  #4. Montpellier
Global Snapshot à La Panacée – Jourdepaye, #4. Montpellier

#4. Montpellier est certainement le projet le plus participatif de Global Snapshot.
Jourdepaye a installé à La Panacée un atelier pour de réaliser un journal quotidien, sous forme d’affiche. Quotidien du futur, ce journal mural se propose de fabriquer, chaque jour,  le journal de l’actualité du lendemain.

Une salle de rédaction, entouré de trois téléviseurs diffusant les chaînes d’informations en continu françaises, reçoit chaque jour des collégiens, des lycéens, des étudiants d’écoles d’art, des artistes et des visiteurs pour construire de manière collaborative ce journal. C’est avec intérêt que l’on suivra cette expérience et ses résultats ! La production de cette de rédaction occupe peu à peu les murs de la salle qui l’héberge.

Global Snapshot à La Panacée - Hamid Maghraoui, Offset 5, 6 et 7
Global Snapshot à La Panacée – Hamid Maghraoui, Offset 5, 6 et 7

Dans le même espace, la proposition d’Hamid Maghraoui, Offset 5, 6 et 7, présente des extraits du journal télévisé où tout propos journalistique a été éliminé… Il ne reste de cette grande messe de l’information que les respirations et les souffles des présentateurs… Cette installation évoque la proposition de Omer Fast, CNN Concatenated qui est présentée actuellement dans la très intéressante exposition FOMO proposé par Sextant&+ à La Fiche belle de mai à Marseille. On peut souligner que ces deux expositions (Global Snapshot et FOMO) montrent sur plusieurs points des préoccupations assez proches…

Vide aveuglant de Yann Dumoget est une installation qui propose la vidéoprojection d’images qu’il  envoie quotidiennement  depuis la Grèce. Autour des photographies de panneaux publicitaires vides réalisées en 2012, lors d’un précédent reportage. Témoignage d’un pays en crise et d’une expérience politique inédite…
Si ce projet, très intéressant, était desservi en début de semaine par une luminosité excessive. L’installation a été rapideement améliorée, en substituant un écran vidéo à la  vidéoprojection… On peut toujours visionner les images envoyées par Yann Dumoget sur son site : http://www.yann-dumoget.com/peintre/test-grece/

Artistes et intervenants : Claudia Attimonelli & Vincenzo Susca, Sébastien Betbeder, Ursula Biemann, Christophe Bruno, Agnès de Cayeux, CREW, Valérie Cordy, Yann Dumoget, Frédéric Dumond, jourdepaye, Michal Kosakowski, Marie Lechner, Hamid Maghraoui, Franck Meyrous, Renzo Martens, Arash Nassiri, Joachim Olender, Léa Rogliano, Eric Sadin, Stanza, Marie Voignier, Gwenola Wagon, Le Media Study Department at Buffalo University, Etats-Unis
Jonathan Chauveau et la libraire itinérante des Presses du Réel, Pierre Haski, Raphaël Krafft, Ziad Maalouf, David Severnay

En partenariat avec l’Ecole Supérieure de l’Ecole de Journalisme de Montpellier.

Commissaire de la manifestation : Franck Bauchard

En savoir plus :
Sur le site de La Panacée
Sur la page Facebook de La Panacée
Suivre La Panacée sur Twitter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.