Mehdi Moutashar à la galerie AL/MA, Montpellier

Mehdi Moutashar, Deux angles droits, 2016, fil élastique, 123 x 295 cm et Quatre plis de 20° et 120° et deux angles à 60°(Ḥā΄), 2014, métal peint, 251 x 185 cm
Mehdi Moutashar, Deux angles droits, 2016, fil élastique, 123 x 295 cm et Quatre plis de 20° et 120° et deux angles à 60°(Ḥā΄), 2014, métal peint, 251 x 185 cm

Jusqu’au 10 novembre 2016, la galerie AL/MA présente à Montpellier « Lastic », une très belle proposition de Mehdi Moutashar.

Parmi les dix œuvres exposées, on retrouve quelques pièces en carton ou métal dans l’esprit de ce que la galerie AL/MA avait présenté en 2012. On découvre surtout un très bel ensemble d’œuvres récentes (2015 et 2016) où le fil élastique tendu entre deux points, seul ou associé à d’autres matériaux, offre une vibration étonnante à son travail.

L’accrochage, particulièrement réussi, transmet une énergie sensible à la présentation. Il utilise avec efficacité la lumière un peu dure de la galerie.

Ceux qui connaissent le travail de Mehdi Moutashar retrouveront son vocabulaire plastique (segment, carré, opposition du noir et du blanc et un bleu outremer étonnant de vibration) et son occupation toujours remarquable de l’espace

À ceux qui ne connaissent pas son œuvre, on conseille un passage par la galerie AL/MA. Ils y découvriront un travail rare qui s’inscrit entre l’abstraction géométrique et le minimalisme occidental, la calligraphie et l’arabesque orientale.

À voir absolument avant le 10 novembre !

Peu présent dans les collections publiques de la région, on souhaite que cette exposition soit l’occasion de remédier à cette absence…

Marie-Caroline Allaire Matte, directrice de la galerie espère pouvoir disposer un jour d’un espace suffisant pour exposer Houé, une pièce monumentale en bois qui « incarne la rencontre de deux axes fondamentaux de [sa] recherche, la logique de la brique et la calligraphie ». Souhaitons-lui de trouver bientôt un lieu pour nous faire partager ce travail trop rarement montré.

À lire, ci-dessous, le texte de présentation de l’exposition signé M.M.Serres et quelques repères biographiques extraits du site de la galerie.

Pour les amateurs de livre d’artiste, Pierre Manuel (éditions Méridianes) a coédité avec Jacques Bervillé « Des angles remarquables », en 2012. Les onze lithographies originales de Mehdi Moutashar sont accompagnées d’un texte de Dominique Clévenot, dont on peut lire un extrait à la fin de cette chronique.

Une très intéressante monographie est disponible chez Actes Sud (Textes de François Barre, Pierre Manuel et Dominique Clevenot ; Photographies de Thierry Nava et Jean-Luc Maby).

« Lastic » est accompagné que quelques œuvres de Vanessa Notley, rassemblées sous le titre « les Vestibules ». Quatre sculptures d’acier noir et de fils de cuivre, aux ambiguïtés espiègles sont accompagnées d’un ensemble de dessins d’improbables cornets acoustiques… Il reste au visiteur à imaginer les vestibules anatomiques évoqués par ces œuvres…

En savoir plus :
Sur le site de la galerie AL/MA
Sur le site de la galerie Denise Renée.
Sur le site des éditions Méridianes
Sur le site de Actes Sud

Mehdi Moutashar à la galerie AL/MA, Montpellier
Mehdi Moutashar à la galerie AL/MA, Montpellier

Mehdi Moutashar « Lastic » à la galerie AL/MA

« Apparu récemment dans la boîte à outils de l’artiste, tantôt associé au métal tantôt matériau unique de l’oeuvre, l’usage du fil élastique tendu entre deux points s’est chargé sans crier gare de réactiver – au propre comme au figuré, et avec cette part de jeu devenue de plus en plus évidente ces dernières années – ce qui aimante depuis toujours le champ d’exploration de ses recherches : la question de l’orientation.
Un moyen, en fait, plutôt qu’un matériau, tant l’objet est dépourvu de vie au repos, quelque chose comme un vecteur (juste une idée au fond…), qui se serait de lui-même invité dans le travail d’un artiste déjà peu attaché aux séductions de la matière. Pour le coup, c’est malicieusement au hasard du plus simple des gestes électroniques – le pointeur d’une souris d’ordinateur tirant une ligne sur une esquisse d’architecture – que s’est nouée l’affaire.

Mehdi Moutashar, Trois carrés dont un pivotant à 45°, 2015, acrylique sur bois et fil élastique, 150 x 150 cm
Mehdi Moutashar, Trois carrés dont un pivotant à 45°, 2015, acrylique sur bois et fil élastique, 150 x 150 cm

La tension du fil, suspendue aux deux clous qui l’organise, dessine, mais plus encore désigne : moins une ligne qu’un courant, la vibration d’une énergie. La voir soudain surgir à la toute dernière seconde de l’accrochage a quelque chose de magique, dont la modestie des ingrédients augmente la surprise – quelques pointes fichées au mur, la pelote anodine d’un élastique roulé en boule… ; l’élastique progresse, lentement d’un point à l’autre, fine mesure d’un espace, puis d’un coup fend le vide dès que la main le lâche, segment moulé à l’exacte mesure de l’instant.

Mehdi Moutashar, Carré incliné à 15°, 2016, fil élastique et métal peint, 88 x 88 cm
Mehdi Moutashar, Carré incliné à 15°, 2016, fil élastique et métal peint, 88 x 88 cm

On perçoit bien, ensuite – dans le frémissement du tracé qui ne cesse de s’élancer, à cette ligne qui est là sans l’être, mais surtout toujours en train de se faire – ce qui relie naturellement ce nouveau processus aux périodes précédentes d’un travail qui ne cesse de se préoccuper de la continuité du mouvement. Le corps du clou aidant, c’est tout juste si le tendeur effleure la surface, et ce vide minuscule qui persiste entre le fil et le support agit comme un ressort supplémentaire, et la transparence qu’il libère conduit le mouvement au-delà de la forme. Une mécanique simple, un presque rien, que rien n’arrête.
Dès lors, dans la chorégraphie toujours renouvelée des angles et des plis qui orchestre l’ensemble de l’oeuvre, l’élastique s’inscrit du bout des doigts comme un être ou un fragment mathématique, avec cette légèreté, cette absence de poids qu’il partage avec la lettre et qui fascinent tant l’artiste dans la profondeur de l’écriture…
Lastic, comme un nouveau chapitre, en somme, d’une dédicace ininterrompue à l’arabesque. »

M.M.Serres
9 septembre 2016

Mehdi Moutashar, Deux angles droits, 2016, fil élastique, 123 x 295 cm
Mehdi Moutashar, Deux angles droits, 2016, fil élastique, 123 x 295 cm

Mehdi Moutashar

« L’art de Mehdi Moutashar se tient à distance de toute volonté d’exprimer une expérience subjective du monde, comme de tout recours aux pouvoirs de l’image. L’univers auquel il appartient est celui, rationnel, de la ligne droite, de l’angle mathématiquement déterminé, de l’opposition du noir et du blanc. Ainsi conditionnée par la logique formelle et la réduction des moyens plastiques, une telle démarche artistique participe de l’esthétique minimaliste. Mais elle dépasse le “What you see is what you see” d’un Frank Stella pour engager une interrogation qui va au-delà de la forme elle-même, une interrogation qui se situe aux confins de la forme et de l’idée. Elle invite à la contemplation des lois de la géométrie. Cependant, les figures que l’artiste donne à voir ne sont jamais enfermées dans les limites d’un contour. Ce sont des figures ouvertes, fragmentaires et en constant déplacement, des figures qui refusent de s’immobiliser. Parfois, celles-ci deviennent signes, des signes angulaires et comme inachevés, qui paraissent flotter dans l’espace blanc du mur ou de la page. Cette géométrie qui laisse pressentir un ordre mathématique premier sans jamais le manifester sous une forme définitive, cette géométrie toujours en devenir, relève d’une esthétique qui plonge ses racines dans une culture propre à l’artiste. Son art est en effet à la confluence de deux héritages artistiques. Le premier est l’héritage occidental de l’abstraction géométrique, dont l’histoire commence avec les pionniers de l’abstraction – Mondrian, Van Doesburg, Malevitch ou Lissitzky – et se poursuit avec les artistes du Hard Edge, de l’Op’ Art, de l’Art cinétique ou du Minimal Art. Le deuxième est celui de la tradition esthétique islamique, qui, peu encline à redoubler les apparences du monde, accorde une place de choix à l’ordre géométrique et aux déploiements de la ligne, en particulier dans l’art de l’entrelacs ornemental ou dans celui de la calligraphie. »

Dominique Clévenot, extrait de Des angles remarquables, livre d’artiste de Mehdi Moutashar, co-édition Jacques Bervillé / éditions Méridianes, 2012

Mehdi Moutashar, Deux plis à 60° & deux carrés, 2012, métal peint et fil élastique, 176 x 148 cm
Mehdi Moutashar, Deux plis à 60° & deux carrés, 2012, métal peint et fil élastique, 176 x 148 cm

Mehdi Moutashar – Repères biographiques :

Né en 1943 à Hilla (Babylone), Irak. Vit et travaille à Arles
Académie Supérieure des Beaux-Arts, Bagdad – Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Paris
S’installe à Paris en 1967 – Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Paris, de 1974 à 2008 – Vit et travaille à Arles depuis 1974
Représenté par les galeries : Denise René à Paris – Victor Sfez à Paris – AL/MA à Montpellier – Linde Hollinger à Ladenburg (Allemagne) – Hoffmann à Friedberg (Allemagne) – Frédéric Hessler à Luxembourg – Albareh Art à Bahreïn.

Expositions personnelles (sélection)

2017 Galerie ALBAREH, Bahreïn
2016 Galerie Victor Sfez, Paris
Lastic, galerie AL/MA, Montpellier
2014 Galerie Le Petit Temple, Lasalle.
2013 Galerie Linde Hollinger, Ladenburg, Allemagne.
2012 Galerie AL/MA, Montpellier.
2011 Kleine Museum, Weissenstadt (D)
2009 Galerie Denise René, Paris
2005 Galerie Verney-Carron, Villeurbanne
2003 Espace Capitole, Arles
1999-2002 Galerie Denise René, Paris
1998 Galerie Denise René, Paris
1997 Kufa Gallery, Londres
1989 Tours Narbonnaises, Carcassonne; Institut du Monde Arabe, Paris
Galerie St Ravy Demangel, Montpellier
1988 Chapelle du Mejan, Arles; Galerie Karo, Berlin; Galerie Walzinger, Saarlouis (D)
1986 Galerie Nicole Dortindeguey, Anduze
1985 Galerie Hoffmann, Friedberg (D); Galerie Karo, Berlin (D)

Expositions collectives (sélection)

2017 Foire de Dubaï (mars), galerie ALBAREH, Bahreïn
2016 Au delà de la forme, Richard Serra et Mehdi Moutashar, Palais de Tau, Rheins
2015 Hommage au Carré noir de Malevitch, Musée vasarely, Budapest, Hongrie
2012 FIAC, Galerie Denise René, Paris
2011 Art Basel, Galerie Denise René, Suisse
2010 François Morellet et Mehdi Moutashar, Institut des Cultures de l’Islam (Paris)
2009 Notations, Akademie der Kunst, Berlin (D); ZKM Zentrum für Kunst and Medientechnologie, Karlsruhe
2008 Sur la ligne, Musée Matisse, Cateau-Cambrésis ; Le Champ rythmique de l’esprit, Arts de l’Islam et abstraction géométrique, Espace d’Art Concret, Mouans-Sartoux
2005 Le livre arabe, Bibliothèque Nat. de France, Paris ; Art in motion, Leeuwarden (NL), travail in situ

Réalisations et études pour l’architecture

1991 Commande d’une étude de carrefour pour l’entrée nord de la Ville d’Arles
1989 Etude pour un jardin public, Centre Culturel Français de Marrakech
1987 Conception d’une scénographie pour Enlil, ballet de la Cie Nationale de Quentin Rouillier, Caen
1982-1985 Réalise plusieurs muraux pour les bâtiments du Sommet des Pays Arabes non alignés à Bagdad ; Sur invitation de l’architecte RIFAT CHADIRJI, conçoit plusieurs fontaines, la grille extérieure et les portes monumentales, des terrasses, le dessin de pavements et de revêtements muraux pour le projet du bâtiment du Conseil des ministres à Bagdad (avec la collaboration de T.A.C. , Cambridge, U.S.A. et de Berthet-Pochy International à Paris et Avignon
1983 Au titre du 1%, réalise une grille dans une école primaire d’Arles (Architecte Robert Claude)

Collections publiques

Bibliothèque Nationale, Paris
Institut du Monde Arabe, Paris
Musée des Beaux-arts de Chartres
Musée des Beaux-arts de Cholet, Musée de Montbéliard
Conseil général des Bouches-du-Rhône
Artothèques : Arles, Montpellier
National Gallery of Fine Arts, Ammann
Musée National d’Art Moderne Gulbenkian, Bagdad, Irak ; Klingspor Museum der Stadt, Offenbach, Allemagne
Musée d’Art Graphique Scandinave, Stockholm
Musée d’Art Moderne de Tunis
Kleine Museum, Weissenstadt, Allemagne

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Enregistrer