Pierre Joseph ? à la galerie chantiersBoîteNoire – Montpellier

Du 4 mars au 8 avril, la galerie chantiersBoîteNoire propose « Pierre Joseph ? », une exposition où Pierre Joseph interroge Google et Google Image sur Pierre Joseph

On garde le souvenir des quatre opus de « Mon Nom est Personne », présentés par Christain Laune en 2013 et 2014. On attend donc avec intérêt ce nouveau projet de Pierre Joseph.

Il devrait nous livrer les résultats de ses recherches, en confrontant ses photographies aux aquarelles Pierre Joseph Redouté, son homonyme mort en 1840 et surnommé « le Raphaël des fleurs » (voir présentation ci-dessous).

Chronique éventuelle après le vernissage, le jeudi 2 mars 2017 à 18H30

En savoir plus :
Sur le site de galerie chantiersBoîteNoire et en particulier la présentation de l’artiste
Sur la page Facebook de la galerie chantiersBoîteNoire

Pierre Joseph, Rose Harlequin, 2017 édition 1, photographie, impression inkjet Epson sur papier Epson mat 189g, 130 x 90 cm, contrecollé sur dibond
Pierre Joseph, Rose Harlequin, 2017 édition 1, photographie, impression numérique, 130 x 90 cm, contrecollé sur dibond

« Pierre Joseph ? » Présentation par la galerie chantiersBoîteNoire

Pour sa cinquième exposition personnelle à la galerie chantiersBoîteNoire, Pierre Joseph poursuit sa réflexion sur l’héritage, la succession et l’identité.
Après Mon Nom est Personne 1,2,3 et 4, l’exposition Pierre Joseph ? aborde des questions d’autorité, de visibilité et de signature à l’ère d’internet et de son moteur de recherche le plus fameux : Google et Google Image.
Pierre Joseph Redouté (Saint-Hubert, le 10 juillet 1759 – Paris, le 19 juin 1840) est un peintre wallon et français célèbre pour ses peintures de fleurs à l’aquarelle, et plus particulièrement de roses. Il est surnommé « le Raphaël des fleurs ».
Pierre Joseph, né en 1965 à Caen, est un artiste contemporain français. Il vit et travaille actuellement entre Paris et Montpellier.
La recherche en image du nom Pierre Joseph offre indistinctement au regard de l’utilisateur les images des œuvres du premier, comme celles un peu moins nombreuses du second.
Que se passe-t-il quand Pierre Joseph, le second, décide de jouer de cette homonymie pour réaliser 177 ans après la mort de Redouté, une série de photographies de fleurs comparable en bien des points aux aquarelles de ce dernier ?
Que se passe-t-il alors dans l’ordre chronologique du Monde ? Et qu’avons nous à faire de cette joyeuse confusion ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here