« Calme et Exaltation – Van Gogh dans la Collection Bührle » à la Fondation Vincent van Gogh Arles

Jusqu’au 17 septembre 2017, la Fondation Vincent van Gogh Arles propose « Calme et Exaltation – Van Gogh dans la Collection Bührle ». L’exposition présente six des sept tableaux de Van Gogh rassemblés par l’industriel suisse. Ils sont exposés au côté de deux prêts en provenance l’un d’une collection particulière et l’autre du musée Van Gogh d’Amsterdam.

Vincent van Gogh, Branches de marronniers en fleur 1890 Huile sur toile, 73 x 92 cm, F 820. Fondation Collection E. G. Bührle, Zurich
Vincent van Gogh, Branches de marronniers en fleur 1890 Huile sur toile, 73 x 92 cm, F 820. Fondation Collection E. G. Bührle, Zurich

Pour présenter cet ensemble, la Fondation Vincent van Gogh a édifié un espace dédié dont les cimaises d’un brun sombre et un éclairage très ajusté mettent particulièrement en valeur les toiles de Vincent. L’accrochage sans être strictement chronologique montre clairement « les différentes étapes dans la carrière de l’artiste néerlandais, mais également la vision d’un collectionneur, l’industriel suisse Emil Bührle (1890-1956), pour lequel représenter la progression stylistique d’un artiste à travers une collection était primordial ».

Le parcours s’articule en trois moments. Il débute avec deux œuvres de jeunesse, réalisées à Nuenen : « Tête de paysanne » (1885) et « Le Vieux Clocher » (1884), puis il se poursuit avec un « Autoportrait » et « Les Ponts d’Asnières », exécutés à l’été 1887 lors du séjour parisien de Van Gogh.

Trois des quatre derniers tableaux illustrent le passage du peintre à Saint-Rémy avec « L’Oliveraie » (1889) d’une collection privée, « Les Sarcleuses » (1890) et « L’Entrée dans une carrière » (1889), prêt annuel du musée Van Gogh d’Amsterdam qui occupe la dernière cimaise.
Peint en 1890, à Auvers-sur-Oise, « Branches de marronniers en fleur » est opportunément accroché entre « L’Oliveraie » et « Les Sarcleuses ».

Les amateurs mesureront la chance de voir à Arles ces huit tableaux de Vincent et d’apprécier le regard singulier d’un collectionneur sur l’œuvre du peintre.
Le texte d’introduction de « Calme et Exaltation – Van Gogh dans la Collection Bührle » est judicieusement complété par quelques lignes et une application numérique qui présentent Emil Georg Bührle et sa collection
Des circonstances particulières expliquent ce prêt exceptionnel. En effet, depuis un vol en 2008, la Collection Bührle est entreposée à l’abri. En attendant son installation, en 2020, dans un nouveau bâtiment du Kunsthaus de Zurich, la collection est donc disponible pour des expositions internationales.
Les plus exigeants regretteront probablement l’absence du « Semeur au soleil couchant », la seule toile de la collection Bührle peinte par Vincent à Arles, en 1887. Le tableau était promis de longue date à la Fondation de l’Hermitage à Lausanne pour l’exposition « Chefs-d’œuvre de la Collection Bührle Manet, Cézanne, Monet, Van Gogh… », programmée en même temps que le projet arlésien.

Le commissariat de l’exposition est assuré par Bice Curiger, directrice de la Fondation Vincent van Gogh Arles et par Lukas Gloor, directeur de la Fondation Collection E. G. Bührle, Zurich.

Malgré la taille réduite de cette exposition, la Fondation Vincent van Gogh Arles réussit à publier un catalogue très intéressant construit autour du travail scientifique de deux jeunes chercheurs, spécialistes de l’artiste néerlandais.
David Misteli, assistant de recherche au département d’histoire de l’art de Bâle, porte dans « L’aveuglement du cyclope » un regard attentif à l’« Autoportrait » et aux « Ponts d’Asnières », deux tableaux peints à Paris pendant l’été 1887.
Alex Weintraub, doctorant à l’université Columbia de New York, propose avec « Le centre est partout », une analyse approfondie de « Branches de marronniers en fleur » peint à Auvers-sur-Oise, en1890.
On ne peut que souligner la confiance accordée par la Fondation à ces deux jeunes chercheurs ! Elle pourrait inspirer d’autres institutions…

À noter également, l’organisation d’un symposium « Van Gogh – pré-Pop », les 17 et 18 mars 2017. L’événement gratuit se déroulera dans le bâtiment des Forges du Parc des Ateliers (Luma Arles).

Symposium « Van Gogh – pré-Pop » Fondation Vincent van Gogh Arles
Symposium « Van Gogh – pré-Pop » Fondation Vincent van Gogh Arles

En savoir plus :
Sur le site de la Fondation Vincent van Gogh Arles
Suivre l’actualité de la Fondation Vincent van Gogh Arles sur Facebook et Twitter
Sur le site de la Collection Bührle
À propos du symposium « Van Gogh – pré-Pop » sur le site de la Fondation Vincent van Gogh Arles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here