Korakrit Arunanondchai investit le J1 à Marseille

Du 20 juin au 29 juillet, Korakrit Arunanondchai, invité par Charlotte Cosson & Emmanuelle Luciani, investit le J1 à Marseille avec « With history in a room filled with people with funny names 4 », un projet qui s’annonce comme un événement immanquable de MP2018 Quel Amour !

Korakrit Arunanondchai, Performance -With history in a room filled with people with funny names 4 © DR MP2018

Artiste thaïlandais vivant à New York, Korakrit Arunanondchai avait marqué l’été 2015 au Palais de Tokyo avec « Painting with history in a room filled with people with funny names 3 », présenté comme l’épilogue d’un cycle entamé en 2012 à New York, puis à Kansas City et à Londres.

Korakrit Arunanondchai, Stills Funny Names 3

Dans un entretien avec Ingrid Luquet-Gad pour les Inrockuptiples, à propos de cette série d’œuvres autour de l’apprentissage d’un peintre, il évoquait alors les figures de Rirkrit Tiravanija et Apitchapong Weerasethakul, mais aussi celle de Liam Gillick. Il y partageait également son appréciation de jeune artiste sur l’« Esthétique relationnelle » de Nicolas Bourriaud

L’installation au Palais de Tokyo avait surpris, dérouté, interloqué mais en aucun cas laisser indifférent.

Korakrit Arunanondchai, Painting with history in a room filled with people with funny names 3 - Palais de Tokyo 2015
Korakrit Arunanondchai, Painting with history in a room filled with people with funny names 3 – Palais de Tokyo 2015

À la lecture du communiqué de presse, Korakrit Arunanondchai devrait continuer l’exploration de « ses thèmes de prédilection : la spiritualité dans un monde globalisé et le frottement entre animisme et technologies modernes ».

Charlotte Cosson et Emmanuelle Luciani annonce « une installation immersive à très grande échelle mêlant sculpture, son et vidéo : dans un paysage figé fait de coquillages et de terre, les films issus de son cycle Painting with History in a room filled with people with funny names sont projetés en grand format afin de créer un cinéma en plein jour ».

Korakrit Arunanondchai, Performance -With history in a room filled with people with funny names 4 © DR MP2018
Korakrit Arunanondchai, Performance -With history in a room filled with people with funny names 4 © DR MP2018

Un peu plus loin elles précisent:

« L’œuvre du J1, telle une Atlantide au-dessus de la Méditerranée, ajoute une strate géo-temporelle à un écosystème historiquement millénaire : la parcourir donne la sensation de déambuler sur ce qui pourrait subsister de notre société dans un avenir plus ou moins proche. Sous-tendue par les besoins de coexistence entre toutes formes de vie et par la question de ce qui sera laissé aux civilisations futures, l’installation de Korakrit Arunanondchai permet d’expérimenter les conséquences possibles d’un présent plus orienté vers la mémoire, l’amour et les liens qui nous unissent ».

Si JR avait produit avec « Amor Fati » une installation originale pour la carte blanche qui lui était offerte au J1, Korakrit Arunanondchai y proposera un projet déjà montré en 2017. En effet, « With history in a room filled with people with funny names 4 » a été présenté l’an dernier d’abord à la Clearing Gallary de New York puis au Kiasma Museum of Contemporary Art de Helsinki.

Korakrit Arunanondchai, with history in a room filled with people with funny names 4 - Kiasma Museum of Contemporary Art - Helsinki
Korakrit Arunanondchai, with history in a room filled with people with funny names 4 – Kiasma Museum of Contemporary Art – Helsinki

On attend avec beaucoup d’intérêt l’adaptation qu’il en fera, avec la complicité des deux commissaires, dans le vaste espace du J1 et la manière dont « With history in a room filled with people with funny names 4 » exploitera le potentiel et le caractère unique de ce hangar maritime ouvert sur le port et la méditerranée…

Avant de découvrir cette nouvelle version de l’installation de Korakrit Arunanondchai, on peut en deviner quelques aspects avec l’étrange et intriguant trailer que l’artiste a mis en ligne il y a deux mois sur Vimeo :

Ces quelques photos montrent comment le projet était installé dans les espaces d’exposition de la Clearing Gallery à New York :

À l’occasion de l’installation au Kiasma Museum of Contemporary Art de Helsinki, Korakrit Arunanondchai a confié ces quelques réflexions à propos de « With history in a room filled with people with funny names 4 » :

Commissariat : Emmanuelle Luciani et Charlotte Cosson

Chronique à suivre après le vernissage.

En savoir plus :
Sur le site de MP2018 Quel Amour !
« With history in a room filled with people with funny names 4 » sur le site du Kiasma Museum of Contemporary Art de Helsinki et sur le site de la Clearing Gallery à New York.
Korakrit Arunanondchai sur le site de la Carlos/Ishikawa Gallery à Londres et sur le site de la Clearing Gallery à New York.
« Painting with history in a room filled with people with funny names 3 » sur le site du Palais de Tokyo
A lire l’entretien de Korakrit Arunanondchai avec Ingrid Luquet-Gad pour les Inrockuptiples
Korakrit Arunanondchai sur le site du MoMA PS1

Korakrit Arunanondchai, Performance -With history in a room filled with people with funny names 4, Kiasma, Helsinki, 2017

A propos de Korakrit Arunanondchai

Né en 1986, il a quitté Bangkok pour effectuer ses études à l’École de design de Rhode Island (2009) et à l’Université de Columbia (2012).

Après de nombreuses participations à des expositions collectives (Sculpture Center, New York ; ICA, Londres), Korakrit Arunanondchai a conçu des expositions personnelles, notamment au MoMA PS1 (New York, 2014), à The Mistake Room (Los Angeles, 2014) ou au Palais de Tokyo (Paris, 2015).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.