Expériences en suspension dans le cadre de la biennale Chroniques à Aix

À partir du 10 novembre 2018, dans le cadre de Chroniques, la biennale des imaginaires numériques, trois lieux à Aix-en-Provence proposent des Expériences en suspension, « des tentatives de s’extraire de la gravité terrestre, aux poésies cosmiques, (…) un ensemble d’expériences artistiques, en suspension » :

Chroniques éventuelles à suivre après un passage à Aix.
Les textes ci-dessous sont extraits du dossier de presse.
Autre billet à lire à propos de la biennale Chroniques : Supervisions à la Friche la Belle de Mai

En savoir plus :
Sur le site de Chroniques
Suivre l’actualité de Chroniques sur Facebook, Twitter et Instagram
Sur le site de Seconde Nature, informations sur les œuvres de Guillaume CousinDaniel IreguiMaxime Damecour, Christophe Monchalin et Yoann Ximenes

Guillaume Cousin - Le silence des particules - Expériences en suspension #1 - Biennale Chroniques
Guillaume Cousin – Le silence des particules – Expériences en suspension #1 – Biennale Chroniques

À la Chapelle de la Visitation, jusqu’au 9 décembre 2018.

Chaque clignement de paupière, chaque respiration déclenchent un cataclysme de turbulences, mouvements d’air, paysages ignorés et impalpables.

Je cherche les limites de nos perceptions. Quelle réalité universelle prétendons-nous connaître ? Que se passe-t-il dans le vide de nos sens ? Le Silence des Particules rend visible un de ces mouvements en formant un anneau de fumée qui voyage dans l’espace et le temps. Il y a une machine au fond de l’espace, à l’apparence simpliste et brute qui cycliquement provoque un mouvement d’air singulier qui se transforme lentement au cours de son parcours en un cercle parfait.

Guillaume Cousin - Le silence des particules - Expériences en suspension #1 - Biennale Chroniques
Guillaume Cousin – Le silence des particules – Expériences en suspension #1 – Biennale Chroniques

L’installation nous invite à faire une expérience sensorielle du vide qui nous entoure, à élargir notre cercle de perception, à mettre en évidence que tout est interaction. Nous observons des millions de particules en cohérence, formant un corps, un temps. Est-ce en cela que cette forme nous est familière ?

À l’aube de la révolution quantique, j’apprends que tout ce qui n’est pas déterminé est potentiellement tout. J’apprends à considérer que le vide n’est pas rien, le temps universel n’existe pas et mon point de vue n’a pour seule valeur que d’être le mien.

Spécialement conçue pour l’édition 2018 de Chroniques, cette installation prend place au sein de cette Chapelle désacralisée.
Cette œuvre est singulière, elle n’existe pas en dehors de son temps d’exposition, il s’agit d’une sculpture de fumée.
Le dispositif est visible et c’est grâce à celui-ci, de manière rythmé qu’un anneau de fumée voyage dans l’espace.

Production de Chroniques, accompagné par Le Grand R Scène Nationale de la Roche sur Yon, avec le soutien de Fabrice Lambert, Lucie Gerbet (chef construction), Virgile Tavernier (physicien des fluides), Deux point deux & Pulse communication, Jean pascal Retel (video).

À propos de Guillaume Cousin :

Guillaume Cousin se décrit comme un “expérimentateur-constructeur” dont les principaux moyens d’expression sont la lumière, l’espace et la matière.

Scénographe et éclairagiste dans le spectacle vivant, il s’engage aux côtés de nombreux artistes, notamment le chorégraphe Fabrice Lambert avec qui il créera Gravité, un dispositif de miroir d’eau, qui marque le début de sa recherche sur les limites de nos sens.

Parallèlement, il mène un travail de recherche en lien avec la physique quantique qui prend la forme d’installation questionnant notre perception de la matière et du temps, dans l’immensité des interactions dont notre monde est fait.

Daniel Iregui - Control No Control - Expériences en suspension #1 - Biennale Chroniques
Daniel Iregui – Control No Control – Expériences en suspension #1 – Biennale Chroniques

Installation dans l’espace public – Les allées. Jusqu’au 6 janvier 2019.

Tout comme le monolithe de Kubrick, cette pièce est constituée de LEDS proposant des formes géométriques en mouvement. Le public est invité à toucher le monolithe, doué d’un grand pouvoir d’attraction visuelle. Les motifs réagissent en configurant leurs propriétés sonores et visuelles permettant aux visiteurs de créer de nouveaux modèles. Alors qu’ils explorent les différents gestes et s’interrogent sur la manière dont la sculpture réagit, on se demande qui contrôle qui.


À propos de Daniel Iregui :

Daniel Iregui est un artiste médiatique qui emploie les technologies comme vecteur d’un nouveau langage visuel. Il travaille avec les combinaisons infinies et aléatoires que peuvent produire les systèmes numériques une fois manipulés par le public. Né à Bogotá en 1981, Daniel Iregui vit et produit son travail à Montréal. Il est le fondateur d’Iregular, une jeune société centrée sur le contenu interactif. Le travail d’Iregui, souvent signé de son pseudonyme Iregular, a été présenté de par le monde, notamment à la BIAN de Montréal, au Festival de Mapping de Genève, au MAB de Copenhague, à MUTEK Montréal, à MUTEK Mexico, à la Biennale des Arts Numériques d’Enghien-Les-Bains, au Glow Festival d’Eindhoven, au L.E.V. Festival de Gijòn, au Shuó Taikoo Li de Beijing et au FACT à Liverpool. Sa première exposition solo SPECTRAL EXITANCE a été présentée au Van Abbemuseum de Eindhoven en novembre 2015.

Le lieu 9 – Office du tourisme d’Aix-en-Provence – Les allées. Jusqu’au 15 décembre 2018.

Temps!Réel de Maxime Damecour

Maxime Damecour - Temps!Réel - Expériences en suspension #1 - Biennale Chroniques
Maxime Damecour – Temps!Réel – Expériences en suspension #1 – Biennale Chroniques

Cette plateforme cinétique permet d’animer différents matériaux élastiques et d’appliquer des effets en temps réel. Les sculptures se forment à partir de câbles minces ou de maillages en plastique, pilotés par des logiciels et du matériel conçus par l’artiste. Le résultat est une matière en mouvement qui crée un flou très net avec la réalité.

Maxime Damecour est un artiste multi-disciplinaire basé à Montréal. Sa curiosité le pousse à repenser l’utilisation première des choses et à ré-inventer leurs fonctionnements. Il est membre du centre d’artistes Perte de Signal.

Muted de Christophe Monchalin

Christophe Monchalin - Muted - Expériences en suspension #1 - Biennale Chroniques
Christophe Monchalin – Muted – Expériences en suspension #1 – Biennale Chroniques

Muted est une installation de réalité virtuelle abordant les notions “d’impesanteur” et d’abandon. Vécue comme une chute en apesanteur dans les souvenirs du personnage principal, cette expérience mêle poésie et sensation au travers des ramifications de la mémoire.

Christophe Monchalin est un artiste et motion designer bruxellois. Ingénieur de formation, sa pratique du numérique se tourne vers les arts visuels et interactifs et ses recherches artistiques vers l’humain et son ressenti.

La symphonie des vagabonds de Yoann Ximenes

Yoann Ximenes - La Symphonie des Vagabonds - Expériences en suspension #1 - Biennale Chroniques
Yoann Ximenes – La Symphonie des Vagabonds – Expériences en suspension #1 – Biennale Chroniques

Dans l’astronomie ancienne, les Grecs appelait « planète » un astre vagabond, par opposition aux étoiles fixes. Les sept vagabonds connus alors étaient le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton. Depuis lors, le mot « planète » a traversé les âges pour désigner aujourd’hui un astre qui tourne autour d’un soleil et reçoit de lui sa lumière.

Yoann Ximenes est un artiste plasticien. Sa démarche comprend tant une dimension créative qu’une recherche théorique importante. Pour l’artiste, ces deux axes sont indissociables et leur combinaison constitue la dynamique qui lui permet d’approfondir ses créations artistiques. Son cheminement, au croisement des sciences contemporaines et des arts plastiques et sonores, explore la transcription d’éléments sonores et vocaux en des formes sculpturales et tracés graphiques afin d’en révéler au mieux leur dimension performative.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.