mardi 21 janvier 2020

Résidences d’artistes dans la région…


L’importante programmation qui accompagnait la quatrième édition du festival ¡ Viva Villa ! à la Collection Lambert accueillait le 15 octobre dernier la première journée régionale des résidences d’artistes, co-organisée avec la Région Sud.

Cette initiative a été l’occasion de rencontrer plusieurs acteurs et structures de résidence autour de trois thèmes :

Diversité des pratiques de la résidence d’artistes et coopération entre les lieux d’accueil

Avec Stéphane Gaillard Directeur par interim de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis Bruno Racine Haut fonctionnaire et écrivain français, directeur de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis (de 1997 à 2002); Pascal Neveux Directeur du FRAC Sud, Marseille ; Pascal Jourdana Directeur de La Marelle, Friche Belle de mai, Marseille ; Laurence Bernis Responsable du pôle invitations d’auteurs Les Nouvelles Hybrides, La Tour d’Aigues ; Maud Boissac Directrice culture Ville de Cannes Diane Pigeau Directrice artistique du centre d’art du 3 bis f, Aix-en-Provence ; Jean-Pierre Blanc Directeur général de la Villa Noailles, centre d’art d’intérêt national, Hyères.

Les nouveaux acteurs de la résidence d’artistes

Avec Michel Bertrand Directeur de la Casa de Velázquez ; Sophie Fermigier Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation – Chargée de mission Direction générale recherche et innovation (DGR) ; Claire Castan Chargée de mission à l’Agence régionale du livre ; Anne-Lise Rosier Directrice de cabinet d’Avignon Université – Administratrice de la préfiguration de la Villa Créative Avignon ; Bénédicte Chevallier Déléguée générale de Mécènes du sud ; Olivier Milhe Directeur général de la société Milhe Avons, membre de Mécènes du Sud ; Fanny Barra et Aude Halbert Voyons-Voir, Aix-en-Provence ; Pascale Hurtado Directrice du programme Arts, Science et Société à l’IMéRA Université d’Aix/Marseille.

La résidence artistique, opportunité d’une ouverture internationale pour les artistes et les territoires

Avec Charlotte Fouchet-Ishii Directrice déléguée de la Villa Kujoyama ; Corinne Micaelli-Mulholland Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères ; Jörn Cambreleng Directeur d’ATLAS (Association pour la promotion de la traduction littéraire), Arles et président du Réseau RECIT (Réseau européen des centre internationaux de traducteurs)  ; Véronique Collard Bovy Directrice générale de FRAEME, Friche Belle de mai, Marseille ; Ronald Reyes Directeur Dos Mares, Marseille ; Thierry Fabre Directeur du programme Méditerranée à l’IMéRA Université d’Aix/Marseille ; Céline Kopp Directrice de Triangle, Friche Belle de mai, Marseille.

La richesse des échanges pendant et autour de ces trois tables rondes ont renforcé l’idée de publier dans « En revenant de l’expo ! » une série d’articles à propos des résidences dans le domaine des arts plastiques dans la région qui va de Sète/Sérignan jusqu’à Marseille en passant par Montpellier, Nîmes, Arles, Avignon et Aix.

Atelier du Cirva, 2019
Atelier du Cirva, 2019. Photo © Cirva

Les résidences jouent un rôle central dans la vie artistique et culturelle. Elles offrent souvent un appui important à la recherche et de la production ainsi qu’à la professionnalisation des artistes. Les résidences embrassent des démarches et des réalités très diverses souvent méconnues du public.

Ce premier billet a pour objectif de définir quelques termes et de renvoyer aux textes qui encadrent l’action des structures de résidence.

Les éléments qui suivent empruntent l’essentiel à la charte déontologique de l’association Arts en résidence rédigée en 2018 et qui vient de paraître. Résultat du travail collectif d’une trentaine de ses membres, elle est susceptible d’évoluer, mais permet de spécifier quelques notions générales.
Ces définitions recoupent très largement celles que l’on peut lire dans « 223 résidences d’arts visuels en France », le Guide publié par le Cnap (Centre national des Arts Plastiques).

Triangle France - Atelier à la Friche le Belle de Mai - Marseille
Triangle France – Atelier à la Friche le Belle de Mai – Marseille Photo © Triangle France

De manière plus large, les résidences artistiques (spectacle vivant, arts visuels, cinéma et écriture) sont encadrées par deux circulaires ministérielles du 13 janvier 2006 et du 8 juin 2016. S’y ajoutent les textes relatifs à l’éducation artistique et culturelle encadrée par la circulaire interministérielle du 5 mars 2010 et celle du 3 mai 2013 relative au parcours artistique. Le ministère de la Culture a publié le 2 octobre 2019 l’étude « La résidence d’artiste. Un outil inventif au service des politiques publiques » qui fait suite à la mission confiée à Thierry Tuot en 2017 pour construire « une politique publique de soutien aux artistes par les résidences ».

Dos Mares, Marseille
Dos Mares, Marseille. Photo © Dos Mares

Qu’est-ce qu’une résidence dans le domaine des arts visuels ?

Pour la charte d’Arts en résidence, « une résidence représente un encadrement spécifique aux artistes accueillis et est un lieu d’accueil temporaire dont la vocation première est de fournir aux résidents les moyens techniques, humains et financiers de travailler ».

Le guide publié par le Cnap précise : « L’initiative de la résidence revient à une structure publique ou privée (institution, collectivité, association, fondation, entreprise, etc.) poursuivant des objectifs d’intérêt général, dans la durée, qui impliquent des orientations et une programmation ».

3 bis f - Aix en Provence
3 bis f – Aix en Provence. Photo © 3 bis f

La résidence peut recevoir des artistes plasticiens, des commissaires d’exposition, des critiques d’art, des collectifs ou toute personne qui développe un projet dans le champ de l’art contemporain.

La publicité des appels à candidatures doit être diffusée sur des durées suffisamment longues entre la publication et la date limite de dépôt des dossiers.
Cependant les candidatures peuvent aussi être spontanées et la charte d’Arts en résidence précise que « la résidence est accordée par invitation et/ou par appel à candidatures ».

Ateliers portes ouvertes Triangle Astérides © Sébastien Normand
Ateliers portes ouvertes Triangle Astérides © Sébastien Normand

Trois types de résidences :

Il est convenu de distinguer trois types de résidences. Toutefois un même projet peut recouvrir plusieurs de ces catégories.

  • La résidence de recherche et d’expérimentation offre un lieu avec des moyens financiers, techniques, humains, critiques dédiés à la recherche de l’artiste accueilli.
  • La résidence de création propose les moyens nécessaires à la réalisation d’une ou de plusieurs œuvres et éventuellement d’une exposition, d’un catalogue ou autre édition. L’artiste est et reste propriétaire du support matériel de l’œuvre et des droits d’auteur qui lui sont attachés.
    Si la charte parle de « résidence de production », le guide du Cnap souligne de son côté : « il convient d’éviter l’usage du terme production, qui prête à confusion en ce qu’il concerne indifféremment la création d’une œuvre et le financement ou co-financement de celle-ci ».
  • La résidence d’intervention permet pour la charte d’« entrer en résonance avec le tissu social, à la demande de l’auteur, par des actions spécifiques afin de générer une interaction entre le travail du résident et un ou plusieurs types de publics ». Le guide du Cnap évoque de son côté « les résidences de création d’œuvre(s) et d’intervention, qui donnent les moyens de la réalisation d’œuvre(s), en interaction avec des publics, voire avec la participation de ceux-ci ».

Dans tous les cas de figure, la résidence doit avant tout être un temps de création. La charte précise ainsi : « L’évaluation du temps de recherche du résident pour le développement de sa pratique personnelle et dégagé de toute obligation imposée par la structure est estimée à 70 % de la totalité du temps de la résidence. Ainsi l’exposition, la médiation, l’édition, etc., exigés par la structure ne doivent pas représenter plus de 30 % du temps de travail ».

Un contrat de résidence :

Les conditions matérielles d’une résidence doivent figurer dans un contrat qui lie le résident et la structure d’accueil. Il définit l’hébergement et/ou l’espace de travail, l’accompagnement humain, la logistique, les moyens de création et de réalisation et les défraiements.
Le budget de la résidence doit définir au-delà de l’accompagnement l’allocation de résidence ou « bourse » qui rémunère le travail de recherche et/ou de création, sans contrepartie.
Les sommes allouées à la réalisation des œuvres ou à l’achat de matériel, « aides à la production ou à la co-production » ou « bourses de production » doivent être distinguées de la rémunération artistique.

Mehdi Zannad, artiste en résidence dans l’entreprise Milhe & Avons. Résidence d’artistes développée et coproduite par Mécènes du Sud en 2018
Mehdi Zannad, artiste en résidence dans l’entreprise Milhe & Avons. Résidence d’artistes développée et coproduite par Mécènes du Sud en 2018. Photo © Videochroniques

Un contrat-type d’accueil d’artiste-auteur dans le cadre d’une résidence de création, de recherche ou d’expérimentation a été élaboré par l’USOPAV, la FRAAP et le CIPAC – dont le réseau Arts en Résidence – Réseau national qui le recommandent conjointement. Établi avec l’aide d’un avocat spécialisé, approuvé et recommandé par l’ADAGP et la SAIF, il est conforme à la nouvelle circulaire ministérielle du 08/06/2016 sur les résidences.

Voyons voir - Etienne Rey résidence à Abbaye de Silvacane, la Roque-d'Antheron en coproduction avec l'association Patrimoine Art et Culture
Voyons voir – Etienne Rey résidence à Abbaye de Silvacane, la Roque-d’Antheron en coproduction avec l’association Patrimoine Art et Culture. © Étienne Rey – ADAGP – 2019

Les prochains billets de cette série s’efforceront de mettre en valeur les caractères singuliers des différentes structures d’accueil d’artistes en résidence, d’en raconter leur histoire, leur fonctionnement et leur place dans le territoire…

À suivre…

En savoir plus :
L’étude « La résidence d’artiste. Un outil inventif au service des politiques publiques » publiée le 2 octobre 2019 est disponible sur le site du Ministère de la Culture. Les deux tomes sont téléchargeables ici : Tome 1 – La résidence d’artiste et Tome 2 – Entretiens et annexes.
Ils sont aussi consultables en ligne depuis le site artcena.fr (Tome 1 et Tome 2)
Le guide « 223 résidences d’arts visuels en France » publié par le Cnap (Centre national des Arts Plastiques) est disponible sur le site du Cnap
La charte proposée par Arts en résidence est disponible sur son site.

Triangle France Vues des studios proposés aux artistes en résidence
Triangle France Vues des studios proposés aux artistes en résidence. Photo © Triangle France

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Bonjour,
    Quelques mots pour vous faire savoir que j’ai invité Nelly MONNIER et Éric TBUCHI en résidence au collège de Saint Jean du Gard, ils seront présents 6 semaines à partir du 7 janvier 2020. Cette résidence s’organise en partenariat avec le département, le collège et l’école primaire de Saint Jean, le Parc National des Cévennes, la marie et le Musée des vallées cévenoles Maison Rouge, le vernissage aura lieu le 28 février 2020 dans deux lieux à Saint Jean du Gard, un magasin inutilisé dans la rue principale et à Maison Rouge.
    Bien cordialement
    Martine Chiarappa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles récents

Bientôt : Permafrost – Les formes du désastre à La Panacée

Du 1er février au 3 mai 2020, Le MO.CO. Montpellier Contemporain - La Panacée annonce « Permafrost - Les formes du désastre », une exposition collective...

gethan&miles – Essor / Anatomie de la joie collective au Tiers QG – Manifesta 13

Du 17 janvier au 15 février 2020, gethan&miles et Les Excursionnistes Marseillais présentent « Essor / Anatomie de la joie collective » au Tiers QG. Cette...

Bientôt : Mathias Poisson – Vastes Parages au Centre d’Art de Châteauvert

Du 15 février au 28 juin 2020, le Centre d’Art de Châteauvert présente « Vastes Parages », une proposition de Mathias Poisson qui s’inscrit dans le...

De marbre blanc et de couleur au Musée Fabre

Jusqu’au 15 mars 2020, le Musée Fabre présente « De marbre blanc et de couleur », une remarquable exposition-dossier consacrée aux décors détruits ou dispersés de...

Bientôt : Voyage Voyages au Mucem – Marseille

Du 22 janvier au 4 mai 2020, le Mucem présente « Voyage Voyages » une exposition imaginée par Christine Poullain et Pierre-Nicolas Bounakoff. Le texte que l’ancienne...

Fonction critique 2 – Une invitation de Manuel Fadat par Aperto à Montpellier

Dix ans après un premier commissariat réalisé à Aperto sous le titre « Fonction critique, quelques apparitions diversement manifestées », Manuel Fadat renouvelle avec « Fonction...

Sonia Delaunay – Patterns – #7 clous à Marseille

Du 12 janvier au 20 février 2020, Patrick Raynaud propose « Patterns », troisième exposition consacrée aux gouaches de Sonia Delaunay après « Le livre blanc » en...

Moon-Pil Shim à la galerie AL/MA – Montpellier

Du 10 janvier au 22 février 2020, la galerie AL/MA accueille l’artiste coréen Moon-­Pil Shim pour une exposition personnelle. On...

Trina McKillen – Confess au Château La Coste

Jusqu’au 15 mars 2020, le Château La Coste présente « Confess » de Trina McKillen au Pavillon Renzo Piano. À travers trois installations, cette exposition de l’artiste...

Pouvoir(s) au Centre Photographique Marseille

Jusqu’au 11 janvier 2020, le Centre Photographique Marseille présente Pouvoir(s), une exposition qui s’inscrit dans le cadre de L’engagement, une manifestation nationale organisée par...

Partagez
Tweetez
Enregistrer
%d blogueurs aiment cette page :