Une salle du Musée Paul Valéry pour la donation Salah Stétié

À l’occasion d’une très importante donation que le poète libanais vient de consentir au Musée Paul Valéry, celui-ci inaugure, le 9 décembre prochain, une salle Salah Stétié.

Cette donation rassemble 70 œuvres : peintures, dessins, photographies ou encore sculptures ainsi que 14 manuscrits et 187 livres réalisés par le poète en collaboration avec des artistes.
Parmi les 88 artistes représentés, on compte : Pierre Alechinsky, Jean Anguera, Joël Leick, Albert Woda, Jean Cortot, Ladislas Kijno, Antoni Tàpies, Gérard Titus-Carmel, Claude Viallat, Jean-Paul Agosti, Catherine Bolle, Jacques Clauzel, Jean Bazaine et Georges Mathieu.

Le Musée Paul Valéry prolonge ainsi dans ses collections un fructueux dialogue qui s’est engagé avec le poète depuis l’exposition « Salah Stétié et les peintres », en 2012-2013.

La salle consacrée au poète exposera en alternance une sélection représentative de sa donation.

Chronique éventuelle après un passage au Musée Paul Valéry.

En savoir plus :
Sur le site du Musée Paul Valéry
Suivre l’actualité du Musée Paul Valéry sur Facebook
Sur le site de Salah Stétié

Repères biographiques (extraits du site de Stétié) :

Salah Stétié, né 1929 à Beyrouth, est l’un des principaux poètes et essayistes contemporains dont l’œuvre, écrite en français, est traduite dans la plupart des grandes langues d’Europe, ainsi qu’en arabe.

Ancien ambassadeur du Liban (à l’Unesco, aux Pays-Bas, au Maroc, puis Secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères), il est l’auteur d’une cinquantaine de livres et son œuvre a été couronnée de plusieurs prix, dont le Grand Prix de la Francophonie de l’Académie française, le Grand Prix européen de poésie de Smederevo et le Grand Prix international des Biennales internationales de Liège.

Lié à beaucoup d’écrivains essentiels du XXème siècle, dont Pierre Jean Jouve, Henri Michaux, André Pieyre de Mandiargues, René Char, André Du Bouchet et Yves Bonnefoy parmi d’autres (Schehadé, Ungaretti, Gascoyne, etc.), il a également collaboré avec plusieurs artistes importants (Ubac, Alechinsky, Tapiès, Zao Wou-ki, Richard Texier, Lad Kijno, Jean Cortot, Alexandre Hollan, etc.) pour des livres de bibliophilie.

Parmi ses récents ouvrages, on peut citer : En un lieu de brûlure (collection “Bouquins”, Robert Laffont, 2009), qui reprend notamment tous les recueils de Stétié parus aux éditions Gallimard, un recueil de nouvelles Le chat couleur (Fata Morgana, 2014), son dernier dernier recueil de poèmes L’être (Fata Morgana, 2014) ainsi que ses mémoires : L’Extravagance (Robert Laffont, 2014)

Salle Salah Stétié au Musée Paul Valéry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here