Callum Innes – In Position au Château la Coste

Jusqu’au 2 avril 2018, Château la Coste propose « In Position », première exposition personnelle en France de l’artiste écossais Callum Innes.

Callum Innes, In Position, Château La Coste - vue de l'exposition © 2018 Kerlin Gallery
Callum Innes, In Position, Château La Coste – vue de l’exposition © 2018 Kerlin Gallery

Le projet est imaginé pour l’espace de la cave reconvertie en lieu d’exposition par Jean-Michel Wilmotte.

L’accrochage présente trois peintures murales réalisées in situ par Callum Innes, une importante sélection d’aquarelles et « Untitled No.22 Lamp Black », une récente huile sur toile de grand format (235 x 230 cm).

L’exposition est accompagnée d’une publication éditée par Château La Coste et la Kerlin Gallery avec un texte critique d’Éric de Chassey, directeur de l’INHA (Insitut National d’Histoire de l’Art) et auteur de plusieurs essais sur Callum Innes.

Callum Innes, Untitled No.22 Lamp Black, 2017, Huile sur toile, 235 x 230 cm
Callum Innes, Untitled No.22 Lamp Black, 2017, Huile sur toile, 235 x 230 cm

« In Position » mérite sans aucun doute un passage par le Château la Coste.
Cette proposition de Callum Innes sera accompagnée par « Tout ce que je fais est mémoire » de Etel Adnan qui occupera le Pavillon de Renzo Piano du 3 mars au 15 avril.

À lire, ci-dessous, la présentation de « In Position » par Callum Innes, extraite du dossier de presse.

En savoir plus :
Sur le site Château la Coste
Suivre l’actualité de Château la Coste sur Facebook, Twitter et Instagram
Sur le site de Callum Innes
Callum Innes sur le site de la Kerlin Gallery (Dublin)

Callum Innes, « In Position » : Présentation par de Château la Coste

Peintre abstrait parmi les plus célèbres de sa génération, Callum Innes répond au paysage et à l’architecture du Château la Coste avec une série de 3 peintures murales monochromes.

Callum Innes au Château la Coste Photo @innes_callum - Instagram
Callum Innes au Château la Coste Photo @innes_callum – Instagram

Rendue de couleur intense chaque œuvre est une forme géométrique subtilement déformée animant les murs de l’espace et désorientant les spectateurs ; elles semblent presque bouger. Ces formes légèrement décalées se réfèrent à l’architecture de la cave provençale reconvertie en lieu d’exposition, la beauté verdoyante de la nature et la lumière chaleureuse de Méditerranée.

Callum Innes présentera aussi une série de 22 aquarelles sur papier Canson Heritage. Ici, il applique des couches de peintures aérées et translucides avec beaucoup de délicatesse. Ces travaux sont façonnés par une certaine dualité, chacun associant deux couleurs nommés dans leur titre.

Les pigments se fondent et mélangent sur la surface du papier, créant de nouvelles couleurs, des doux dégradés et des teintes ondulantes. Comme souvent avec son travail, notre attention est portée sur les bords de la peinture où des amas de couleurs pures se rassemblent.

Callum Innes, Untitled No.22 Lamp Black, 2017, Huile sur toile, 235 x 230 cm
Callum Innes, Untitled No.22 Lamp Black, 2017, Huile sur toile, 235 x 230 cm

Une grande œuvre à l’huile sur toile de lin figurera également dans l’exposition, «Untitled n°22 Lamp Black». Dans cette toile divisée bilatéralement, Callum Innes montre une de ses techniques signature, la superposition de couche de peinture à l’huile, avant d’ôter certaines sections à l’aide de térébenthine. Ce procédé méthodique permet à la peinture de ruisseler à la surface du papier afin de dévoiler un violet profond. Cette tendance à la dissolution formelle caractérise la peinture abstraite de Callum Innes, tirés de deux héritages le minimalisme et l’expressionnisme abstrait afin de trouver un délicat équilibre entre le geste et la retenue.

Callum Innes a largement exposé depuis le milieu des années 80.

Principales expositions individuelles :
I’ll Close My Eyes, De Pont Museum, Tilburg (2016–17); Neues Museum, Nurnburg (2013); Whitworth Art Gallery, Manchester (2013); From Memory, une exposition monographique, Fruitmarket Gallery Edinburgh, Modern Art Oxford, Kettle’s Yard Cambridge and Museum of Contemporary Art, Sydney (2007–2008); Irish Museum of Modern Art, Dublin (1999); ICA, London (1992) and Scottish National Gallery of Modern Art (1992).

Collections publiques :
Centre Pompidou, Paris; Solomon R Guggenheim Museum, New York; TATE, London; Modern Art Museum of Fort Worth, Texas; National Galleries of Australia, Canberra; SFMoMA, San Francisco and Scottish National Gallery of Modern Art, Edinburgh.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.