Hilario Isola – Riti di primavera à la Friche la Belle de Mai – Marseille

Jusqu’au 2 juin 2019, la Friche la Belle de Mai accueille « Riti di primavera », une exposition performative de l’artiste italien Hilario Isola.

Hilario Isola - Riti di primavera - The Leftovers, 2019 - Friche la Belle de Mai - Photo Nina Mouvant FRAEME
Hilario Isola – Riti di primavera – The Leftovers, 2019 – Friche la Belle de Mai – Photo Nina Mouvant FRAEME

Ce projet proposé par Fræme se développe au 5e étage de la Tour-Panorama.

Tout a commencé le 17 mai lors d’une performance mise en scène par Hilario Isola. Il avait invité une cinquantaine de convives à « partager » un repas « composé de fruits “bizzares” “biscornus” ». Ces « mal-aimés des marchés, ceux que la grande distribution a évacués de ses rayons » étaient servis dans des plats poreux, avec couteau et pinceau …

The Leftovers

De ce « mystérieux banquet rituel – Riti di primavera », il ne subsiste que les vestiges du repas – The Leftovers ou les restes qui pourrissent sur les tables et les traces que les invités ont laissées dans leurs assiettes…

Dans une lumière crépusculaire, les colonnes sont ornées des plats décorés des empreintes, archives de performances précédentes… Au fond de la salle, un panneau de bois posé sur les casiers en plastique semble jouer le rôle d’un retable.

Hilario Isola - Riti di primavera - The Leftovers, 2019 - Friche la Belle de Mai - Photo En revenant de l'expo !
Hilario Isola – Riti di primavera – The Leftovers, 2019 – Friche la Belle de Mai – Photo En revenant de l’expo !

Le texte qui accompagne l’exposition introduit ainsi le projet :

« L’arrivée du printemps donne lieu dans toutes les civilisations et à toutes les époques à des festivités qui célèbrent, selon la légende à laquelle elles font référence, le triomphe de la vie sur la mort, du jour qui combat la nuit, le réveil de la terre après l’hiver. Toutes les sociétés fêtent cette résurrection par des rites d’inspiration païenne qui ont trouvé souvent des prolongements religieux ». Un peu plus loin, il souligne que « The Leftovers peut se lire comme un manifeste anti-gaspillage »

Le projet semble à priori assez surprenant et déstabilisant… L’odeur des fruits en décomposition qui paraît au départ assez désagréable s’oublie très vite… Rapidement, le regard est absorbé par les traces et les motifs organiques qui décorent les plats suspendus aux colonnes.

À mesure que l’on déambule dans l’espace émergent les souvenirs de fins de repas parfois ennuyeux ou à l’inverse très animés… Ces moments où l’on dessine avec les restes de son assiette… mélancolique, absent… ou au contraire, pour argumenter, démontrer et convaincre lors de discussions passionnées !

Il y a aussi dans ce projet matière à interroger la forme de l’exposition et la rencontre des artistes avec le public… Cette question du banquet n’est pas une première pour l’équipe de Fræme. En effet, certains se souviennent peut-être du dîner rituel de Joep van Lieshout autour d’une vache entière que Sextant &+ avait organisé dans le cadre de l’exposition The Butcher lors de Marseille-Provence 2013…

Auspicio

Auspicio, est une performance sonore réalisée en partenariat avec l’artiste Enrico Ascoli qui sera présentée le samedi 1er juin à 17h à l’occasion du Printemps de l’art contemporain.

Le texte de présentation indique qu’à partir d’un processus de fermentation du moût de raisin, Auspicio – présage ou espoir en italien – « nous invite à un voyage sonore et poétique composé de chants d’oiseaux. Dans l’Antiquité, les augures, la divination s’exerçaient en observant le comportement des oiseaux, leur vol, leur chant, leur mort. De cette observation naissait l’espoir. La boucle semble bouclée, mais d’une installation autonome (non électrifiée et seulement produite par le phénomène de compression des gaz produits par la fermentation du raisin et propulsés via des appeaux) les artistes produisent un “chant”, véritable œuvre sonore, fruit de la traduction savante de ces augures… »

On reviendra éventuellement sur cette pièce sonore après le Printemps de l’art contemporain
Un passage par le 5e étage de la Tour-Panorama à la Friche s’impose donc…

Ce sera également l’occasion de découvrir les premières invitations et cartes blanches de l’exposition « Rhum Perrier Menthe Citron » avec Before the rocks de Flora Moscovici et Mélange doré de Jagna Ciuchta. Ce projet de Cédric Aurelle et Julien Creuzet avec Fræme se développera tout l’été jusqu’à Art-O-Rama.
Ce sera aussi les derniers jours pour (re)voir « Crevé » la troublante exposition personnelle de Jesse Darling proposée par Triangle France – Astérides.

En savoir plus :
Sur le site de la Friche la Belle de Mai
Suivre l’actualité de la Friche la Belle de Mai sur Facebook, Twitter et Instagram
Sur le site de Fræme
Suivre l’actualité de Fræme sur Facebook, Twitter et Instagram

À propos de Hilario Isola

Hilario Isola (né en 1976 à Turin, où il habite et travaille actuellement) est un artiste visuel qui travaille principalement autour d’installations, du dessin et de la sculpture.

Il est diplômé en Histoire de l’Art et Muséologie et ses intérêts couvrent l’histoire de l’art, l’architecture et les environnements naturels.

Il réalise des installations délicates, visuellement subtiles qui répondent directement au contexte, à l’espace d’exposition, au paysage ou à tout environnement particulier.

Ses œuvres impliquent des formes aussi diverses que les systèmes vivants, les objets, les photographies, les dessins et la musique.

En prenant l’exposition et son rituel comme un objet en soi, Hilario Isola s’est efforcé de changer le paradigme de cette rencontre en explorant la possibilité de cette expérience dynamique. S’engageant avec la nature et intervenant subtilement dans sa nature afin de la réinventer de manière artificielle, Isola trouve de nouveaux moyens de marquer la persistance de la vie biologique, en harmonisant les occurrences des éléments avec sa propre volonté artistique. Dans chaque œuvre, il révèle les qualités sculpturales innées des matériaux naturels, tirés de la nature pour exposer les modèles profonds de croissance et de temps.

(Texte extrait du site de Fræme)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.