mardi 21 septembre 2021

Paréidolie 2021 – Salon international du dessin contemporain à Marseille


Après son annulation en 2020, on retrouvera avec beaucoup de plaisir Paréidolie 2021. Cette 8e édition du salon international du dessin contemporain à Marseille marquera la rentrée avec Art-o-rama, Polyptyque et les multiples éventements proposés par les galeries et les institutions à travers le PAC/Provence Art Contemporain.

Pareidolie 2019 - Vue de l'exposition au Château de Servières - Photo Jean-Christophe Lett
Pareidolie 2019 – Vue de l’exposition au Château de Servières – Photo Jean-Christophe Lett

Paréidolie 2021 occupera les espaces d’exposition du Château de Servières du samedi 28 au dimanche 29 août 2021.

Pour Paréidolie 2021, 14 galeries ont été sélectionnées par le comité artistique :

Le comité de sélection, présidé par Jean de Loisy était composé de Thierry Forien, collectionneur et commissaire d’exposition ; Josée Gensollen, collectionneur ; Laurent Godin, galeriste : Pascal Neveux, directeur du FRAC Picardie ; Marine Pagès, artiste, co-fondatrice et co-rédactrice en chef de Roven, revue critique sur le dessin contemporain ; Michèle Sylvander, artiste ; Gérard Traquandi, artiste.

Gilles Portier - artiste invité - Pareidolie 2019 - Photo Jean-Christophe Lett
Gilles Portier – artiste invité – Pareidolie 2019 – Photo Jean-Christophe Lett

Au Château de Servières, la programmation associée à Paréidolie 2021 présente Victoire Barbot, artiste invitée de cette 8e édition

Deux cartes blanches sont offertes à American Gallery (Marseille) qui présente le travail de Lucian Moriyama et à Marseille Design Méditerranée qui propose une exposition autour du dessin contemporain dans le design.

Pareidolie 2019 - Vue de l'exposition au Château de Servières - Photo Jean-Christophe Lett
Pareidolie 2019 – Vue de l’exposition au Château de Servières – Photo Jean-Christophe Lett

La section Dessin vidéographique accueille une programmation de Jan-Philipp Fruehsorge The Drawing Hub

Pour la Librairie Éphémère, Histoire de l’œil propose des rencontres et des présentations des éditions d’artistes

Librairie Éphémère - Pareidolie 2019 - Photo Jean-Christophe Lett
Librairie Éphémère – Pareidolie 2019 – Photo Jean-Christophe Lett

Pour cette 8e édition, Paréidolie 2021 propose Second Rayon, un nouvel espace où l’ensemble des galeries se retrouvent autour d’une sélection thématique de dessins…

Hors les murs, la programmation propose « Être monde », une exposition d’Olivier Nattes au plateau expérimental du Frac (Fonds Régional d’Art Contemporain), partenaire historique du salon.

Olivier NattesFresque jardin du Refuge (détail). Graines de chia et eau, 2020

On attend avec curiosité de découvrir son « dispositif de dessins en carbone conjugué à une micro-architecture symbiotique et auto-générative en bambou prévue pour grandir d’un mètre par jour afin d’illustrer le pouvoir du vivant »…

Comme pour les éditions précédentes, ce projet au Frac inaugure La Saison du Dessin initiée par Paréidolie qui prolonge le salon avec des projets curatoriaux et des temps d’exposition longs sur le dessin dans une vingtaine de lieux partenaires à Marseille et sur le territoire, de fin août à fin décembre 2021.

Suzanne Hetzel et Pascal Navarro - Vue de l'exposition Memories Still Green - Vidéochroniques à Marseille
Suzanne Hetzel et Pascal Navarro – Vue de l’exposition Memories Still Green – Vidéochroniques à Marseille dans le cadre de La Saison du Dessin 2021

La direction du salon est assurée par Martine Robin. Le comité de pilotage reste composé de Martine Robin, Françoise Aubert et Michèle Sylvander.

La scénographie du salon est confiée à Harald Sylvander

Compte rendu de visite à suivre après l’ouverture de Paréidolie 2021.

À lire, ci-dessous, les présentations de Paréidolie 2021 par le comité de pilotage et par Jean de Loisy, président du comité artistique.

En savoir plus :
Sur le site de Paréidolie
Suivre l’actualité de Paréidolie sur Facebook et Instagram

« Voici donc une huitième édition qui ne succède pas tout à fait à la septième… car en 2020 nous étions contraints d’annuler le salon dix jours avant sa tenue, mais parvenions néanmoins à maintenir un évènement in situ de deux jours dédiés aux acteurs locaux du dessin pour ouvrir notre SAISON DU DESSIN.

“Salon” et “Saison” composent en effet la formule consacrée qui met à l’honneur depuis 2014 le dessin contemporain sous toutes ses formes à Marseille et dans sa région à partir du dernier week-end d’août. L’occasion de revenir aux fondamentaux, qui à la manière d’une rencontre amoureuse, ne sauraient voir le virtuel tout à fait remplacer le présentiel. Faire salon c’est faire rencontre, des œuvres, des artistes, des galeristes, des collectionneurs et c’est aux modalités de ces rencontres sans cesse renouvelées que nous travaillons. Cette année nous proposons ainsi d’augmenter le salon de rencontres informelles autour des pratiques et des enjeux du dessin contemporain.

Le temps concentré du salon sur deux jours réunira à nouveau quatorze galeries sélectionnées sur appel à candidature par un comité artistique composé de professionnels du monde l’art et parrainé depuis l’origine par une figure emblématique : après Bernard Blistène, Olivier Kaeppelin, Paul Ardenne et Chiara Parisi, la présidence en est confiée cette année à Jean de Loisy, directeur de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris. Comme cela avait été annoncé en septembre 2020, nous sommes heureux d’accueillir la même sélection de galeries, choisissant comme l’an dernier de contourner l’obstacle des frontières par une attention particulière au dynamisme de la scène artistique française. »

Le comité de pilotage

« Cette année plus que jamais, la passion. L’envie d’art et d’aventures plastiques fondées sur l’invention. Rassembler les galeries qui prennent les risques de la découverte et du soutien aux artistes audacieux pour lesquelles chaque œuvre est aussi une exploration personnelle. PARÉIDOLIE est indispensable car les œuvres que l’on y découvre sont le fruit conjugué de l’authenticité des démarches des créateurs, de l’esprit de découverte des galeries, de la passion vraie des collectionneurs qui s’y retrouvent.

Aimer sans préjugés des œuvres de créateurs connus ou souvent peu connus, s’étonner d’artistes inattendus, trouver des esthétiques imprévues, partager des engouements hors des évidences et des certitudes, être enchanté de faire connaissance avec des professionnels exigeants qui exercent leur regard souvent hors des sentiers battus. En partageant avec ces galeries aventurières leurs découvertes, le visiteur est plus près de l’atelier que du marché ce qui donne à notre Salon un parfum singulier. Oui, c’est un Salon, mais aussi une conversation, un exercice de l’œil et de l’esprit, un plaisir de l’échange, du débat sur les saveurs et les savoirs. »

Jean de Loisy, président du comité artistique de Paréidolie.

Articles récents

Partagez
Tweetez
Enregistrer