Hadrien Gérenton à la Galerie chantiersBoîteNoire

La Galerie chantiersBoîteNoire invite Hadrien Gérenton pour « Craving Extravaganza », sa première exposition personnelle.

Hadrien Gérenton, Galerie Chantiers BoiteNoire 2017. Photo Mécènes du Sud
Hadrien Gérenton, Galerie Chantiers BoiteNoire 2017. Photo Mécènes du Sud

On a récemment pu apprécier une sélection de dessins et de sculptures que Christian Laune avait choisi de présenter lors de Drawing Room 2017 à la Panacée.

Hadrien Gérenton, Drawing room 2017. Photo Galerie chantiersBoîteNoire
Hadrien Gérenton, Drawing room 2017. Photo Galerie chantiersBoîteNoire

Quelques jours auparavant, à l’occasion du vernissage de « Simulation(s) », Mécènes du sud Montpellier-Sète avait désigné Hadrien Gérenton comme un de ses premiers lauréats de son appel à projets « Production d’œuvres d’art »

On attend avec une certaine curiosité de découvrir le projet que Hadrien Gérenton a préparé pour cette première exposition personnelle.

Exposition du 18 novembre au 23 décembre puis du 11 au 27 janvier 2018
Vernissage vendredi 17 novembre

Chronique à suivre dès que possible.

À lire, ci-dessous, le texte d’Ingrid Luquet-Gad, journaliste et critique, membre du comité artistique de Mécènes du sud Montpellier-Sète. Son propos, extrait du communiqué de presse, est accompagné de quelques repères biographiques.

En savoir plus :
Sur le site de la Galerie chantiersBoîteNoire
Suivre l’actualité de la Galerie chantiersBoîteNoire sur Facebook
Sur le site d’Hadrien Gérenton
À lire cet article d’Ingrid Luquet-Gad dans les Inrocks « Salon de Montrouge (1/5) : focus sur Hadrien Gérenton »

À propos d’Hadrien Gérenton :

À l’image d’une nature post-humaine, les sculptures d’Hadrien Gérenton incarnent l’avènement d’une matéralité nouvelle, dont une quelconque pureté originelle ne saurait être autre chose qu’un vague récit mythologique. Qu’il s’agisse des cactus, moulés dans un agrégat de matériaux divers et dressés comme un peuple d’hybrides, ou des plateformes qui, entre sculpture et display, rejouent l’impression d’une domesticité inchangée, l’héritage moderniste se mâtine d’une confusion entre les règnes. Résultant d’un alliage obtenu au terme d’un processus volontairement non entièrement maîtrisé, chaque sculpture est radicalement unique, et détentrice d’une forme de savoir qui n’est plus universel mais situé. Ainsi, à la manière de fossiles chimiques sensibles, les sculptures rejouent, à leur échelle, l’écosystème bouleversé qui est le nôtre, où nature et culture ont fusionné pour composer un panorama mutant.

Voir, rencontrer les oeuvres d’Hadrien Gérenton, fossiles chimiques sensibles, c’est alors se mettre à l’écoute des différences ordinaires qui, comme un effet de loupe, condensent le spectre des mutations radicales de la planète. Dans cet écosystème, un cactus en polymères témoigne, par effet de loupe, de la condition d’une humanité irrémédiablement entrée dans l’ère de l’anthropocène.

Ingrid Luquet-Gad

Hadrien Gérenton – Repères biographiques :

Né en 1987 à Lyon , Hadrien Gerenton vit et travaille à Rotterdam

Diplômé de L’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2014 (Ateliers Claude Closky et Michel Francois) et de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier (2008-2011).

Expositions collectives :

2017
They Took His Fries He took Their Lives, gallery Martin van Zomeren, Amsterdam
• Die Box, Städelschule, Frankfurt

2015-2017
• De Ateliers Artists Residency Program, Amsterdam

2016
• Rebranding floes, Galerie Jerome Pauchant, Paris
• 61th Salon de Montrouge, cur. Ami Barak, Montrouge
• The day after the first day, cur. Enterprise Projects, Enterprise Projects, Athens, Greece

2015
• Remediate the everyday, cur. Eleni Riga, Atelier W, Pantin
• C’est la vie?, cur. Neil Beloufa, Occidental Temporary, Villejuif
• Collection type #3, Grand local, pour la Gad (Galerie Arnaud Deschin), Paris
• Straddle the line between form and function, Galerie Jerome Pauchant, Paris
• Cavallo della linea tra forma e funzione, duo show with Loup Sarion, St Briac for Galerie Jerome Pauchant.
• Life ain’t fair, cur. Galerie Arnaud Deschin, 22 Visconti, Paris
• OHNE, cur. Noemie Vulpian, tutti sistemati, appartement prive, Paris
• La Grande Bouffe, Bastille Design Center, cur. Loup Sarion pour LaGad, Paris
• Zombie Routine, New galerie, cur. ExoExo, Paris
• A couteaux tires, on an invitation of Kevin Rouillard, La Friche Belle de Mai, Marseille
• Late night at continental, Les Bains douches pour la Galerie Jérôme Pauchant, Paris

2014
• Iracema, Villa D’alesia, appartement prive, Paris
• La Serre at Mfc2, Galerie Michele Didier, Paris
• Vanishing Point, Espace Louis Vuitton, Paris, cur. Kathy Alliou
• Achievement, cur. Jean Baptiste Lenglet et Eva Barto, Belvedere, Palais de Beaux Arts, Paris

2013
• Modifications, Z.K.U, Berlin, cur. Lucia Schreyer
• Tendresse, Espace sans frontières, Paris

2012
• Drawing Room, galerie chantiersBoîteNoire, Carre Saint Anne, Montpellier
• FID, Cite des Arts, Paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here